Bienvenue sur The Fall of Olympus !
Le forum a ouvert ses portes le 24 février 2017.
Venez en grands nombre ! Nous attendons plus que toi !
Le forum connait une baisse d'activité suite au vacances.
Soyez indulgent.
Sinon TFO vous souhaite bonne vacance à tous!

Partagez | 
 

 heart attack (hernik)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar

MessageSujet: heart attack (hernik)   Mer 10 Mai - 22:37



heart attack


La journée avait été longue. Très longue. Trop longue. La matinée avait commencé sans que je ne pus rien faire, sentant mon coeur s'accélérer dès que je le remarquai au bout d'un couloir. Inconsciemment, je me sentais rougir. Inévitable, indéniable, la réaction me collait à la peau, me forçant à cacher mes pommettes sous la première pochette cartonnée qui tombait sous mes doigts. Et j'étouffai le sourire stupide qu'il me faisait faire. Henrik. Au fond de moi, je le savais que cette histoire ne serait qu'une autre de mes conneries. Mais j'avais envie de la faire, la connerie. J'avais envie de tenter le tout, pour le tout. Le risque de perdre son amitié m'empêchait toujours d'assumer mon ressenti. Je me contentai de ce rictus camouflé sous le dossier d'un patient. Je me contentai de pâlir, et d'ignorer mon pouls qui s'enflammait. Je me contentai d'être, sans lui. Après le déjeuner, composé d'une maigre salade que je n'avais même pas eu la foi de m'enfiler, je m'étais installée au bureau. Siroter un café, dans cette solitude à laquelle j'avais toujours pris la force de m'habituer. Pas un bruit, que ma cuillère cognant contre la tasse dans un son métallique. J'analysai quelques dossiers traînant sur le bureau. Sans grande conviction autre que celle de passer le temps. Je m'emparai des feuilles éparpillées, en tirai mes déductions. Une occupation comme une autre dans un ce bureau étrangement calme. L'hôpital avait la curieuse vocation d'être bruyant. Pire qu'une gare, les pleurs parfois, les rires, les annonces aussi joyeuses qu'attristantes. Et les pas qui nous menaient tous à cette atroce vérité, la mort. Je me revoyais courir dans les couloirs, la blouse parfois ensanglantée, à la recherche d'un collègue. En vain. Les moments de l'hôpital étaient diversifiés. M'attendant au pire comme le meilleur chaque jour. Rien ne vaudrait l'expression béate d'une mère étreignant son enfant. Rien ne vaudrait ce souvenir de moi, hurlant et pleurant la mort d'un être qui ne verrait que la nuit. Rien ne vaudrait le cri d'une mère sans enfant. Je chassai les idées sombres d'un mouvement de la tête, lassée de revoir les mêmes images hanter mon esprit. Je ne pouvais plus supporter voir le scénario défiler encore, et encore.

La porte s'ouvrit brusquement. Sur le seuil de celle-ci, un interne, essoufflé dans son accoutrement bleu, le regard paniqué. Elle gesticulait, sa poitrine s'élevant en un rythme irrégulier, et balançant ses bras dans tout les sens, elle prit à peine le temps de respirer avant d'enchaîner son discours:

" Docteur Blair! Le bébé, il, il... Il a du mal à respirer, son abdomen est rigide, je-j'étais seule à l'étage, mon téléphone n'a plus de batterie!
- On y va. Maintenant!
"

Je me ruai vers le couloir, bousculant dans un excès d'héroïsme l'interne au bord du gouffre. J'empruntai les escaliers, direction le troisième étage. Le bébé était un petit garçon, souffrant d'une malformation cardiaque. Je revis le sourire de sa mère lorsqu'elle le vit pour la première fois. Je n'étais pas prête à entendre ses pleurs quand elle le verrait pour la dernière fois. La jeune mère était accoudée au berceau en verre, le regard bordé de larmes tandis que les infirmiers tentaient tant bien que mal de la retenir loin de l'enfant. Aucune exclamation ne la calmait et l'instinct maternel la forçait à s'approcher de son fils. Je n'eus même pas cette réaction, le jour de l'accouchement. Mes études m'avaient puni au point de savoir quand il était trop tard. Quand même se débattre était inutile. Quand il fallait lâcher prise. Je n'eus jamais lâché prise. Je n'eus juste pas la foi de ramener le tout contre mon coeur. Le bébé suffoquait, le monde tournoyait, le rendant alarmant. Crise cardiaque. Le coeur ne battait plus. Je massai la poitrine du pauvre nourrisson, en entendant les hurlements d'une mère brisée qui faisait tout pour rejoindre son fils. Je me saisissais du défibrillateur, j'ordonnai, je dictai chaque action. Mais je n'avais qu'une envie, celle de pleurer. D'hurler. De lâcher prise.

" Heure du décès 19h47. "

La voix du docteur qui me faisait face me força à lever les yeux. Le visage contracté de toute part, les muscles tendus. Sous pression. Je reposai lentement les outils sur la table de chevet. Et regardai ce docteur qui avait eu le courage de comprendre la vérité. De l'entendre, et la déclarer sans honte. Au loin, alors qu'elle n'était qu'à quelques mètres, les supplications de la mère qui s'en tirait presque les cheveux. Je ne pouvais plus supporter cette image. Sans même ôter ma blouse, je me dirigeai vers la sortie de la chambre, et finalement descendis chaque étage pour sortir de l'hôpital. Là-bas, je suffoquai. Je voulais respirer. J'avais besoin de respirer. Me trimbalant dans la blouse bleutée, je m'installai sur le premier banc venu, et coinçai mon visage tremblant dans mes mains moites. Des larmes coulèrent le long de mes joues. Je camouflai ma tristesse dans mes paumes de main, et je pleurai enfin. Des pas dans mon dos me forcèrent à lever la tête, alors que j'essuyai en vitesse les sanglots et les rougeurs qui creusaient mes joues et mon menton.

" 'Fais chier. "

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Henrik Gallaway

Date d'inscription :
21/03/2017

Messages :
130

Je suis :
Hela, la divinité des Morts et souveraine des 9 mondes infernaux

J'ai :
plusieurs millenaires

Mon Gamma est :
une bague représentant un serpent et un Onyx en son centre, à l'annuaire droit

Votre pouvoir :
nécromancie

Je suis :
Médecin légiste à l'hopital/Thanatologue dans un centre de pompe funèbre(il en est aussi propriétaire)

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Ian Bohen

avatar
Yggdrasil

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: heart attack (hernik)   Sam 20 Mai - 3:12

Henrik & Rebekah
Heart attack



L'horaire de Henrik se faisait de plus en plus charger, il se demandait où venait cette soudaine croissance de décès, que ce soit pour faire le bilan final à la morgue, son endroit, ou encore au centre funéraire pour préserver un dernier moment avec les famille. Henrik s'occupait rarement des décès enfantils, il n'aimait pas trop s'occuper de jeune enfant, de voir leur innocence être aussi facilement étalé face à la mort. Pourtant, Henrik ne pouvait prévoir ses contrats, par moment il s'agissait de parents, d'adolescent qui on quitté beaucoup trop tôt leurs vies, des vieillards en fin de vie, parfois la maladie, parfois le sommeil éternel qu'il aimait appeler ce départ si serein. Henrik s'occupait dans son bureau au centre funéraire, non il se trouvait pas dans son hôpital pour entreprendre diverse autopsie, il se retrouvait entourer de dossier, de papier final à mettre en signature pour permettre au proche de venir se recueillir une dernière foi. Par moment, le plus compliquer dans son travail, c'est de refuser des clients, surtout en raison des assurance vie qui ne pouvait passer en paiement, parfois les gens croient que le centre est un lieu économique, mais Henrik devait faire du profil, il devait se montrer à la hauteur de sa réputation, il devait montrer un excellent marketing de vente. Puis il eu un appel venant de l'hôpital, son supérieur lui mentionnait qu'il aurait un jeune enfant à s'occuper et des dossier à venir chercher.

Henrik souffla un long moment, prévenant ainsi sa secrétaire qu'il serait absent pour quelque heures, qu'elle devait appeler les parents pour commencer les préparatifs de l'enterrement. Henrik parti donc en direction de l'hôpital pour aller récupérer la dépouille et les papiers, il ressentait déjà son pouvoir lui picoter le long de sa colonne vertébral, il pouvait ressentir les dernières heures de ce pauvre bambin dans son esprit. L'ancienne divinité du monde des morts n'était certes plus aussi puissante et redouté, mais au moins il lui restait son essence et ses capacités avec les morts qui coulait dans ses veines. En arrivant sur place, il se stationna près de l'entrer, il pouvait entrevoir des gens entrer et sortir, sans doute la famille, mais il remarqua rapidement une personne qui lui redonna le sourire, Rebekah se trouvait pas très loin, il pouvait voir à quel point elle semblait dépassé, puis il se souvient qu'elle travaillait avec les enfants, dans l'air pédiatrique.

-tu m'as l'air épuiser, je ne sais pas comment tu fais pour tenir le coup et sur les deux jambes.

Henrik ne savait pas vraiment en réalité combien d'heure elle tenait aujourd'hui, mais il voulait avant tour dire qu'il était impressionné de la voir aussi forte entourer d'enfant et d'adolescent malade. Quoi que au niveau du travail, le sien est loin d'être de la rigolade, il se souvenait du nombre d'apprenti qu'il avait croisé dans son département, ne tenant même pas 5 minute en voyant le processus qu'il faisait subir au nouveau décès il pouvait ressentir combien ce bâtiment gorgeais de défunt et d'esprit, tournoyant dans une sorte de boucle qui ne les aidait pas à trouvé le repos éternel.

- On m'a prévenu au sujet du jeune garçon, je suis navré pour ton petit patient.

© code par Nostaw.


    Henrik Gallaway ¤ King to kingdom of hell
    La chaleur est étouffante, le paysage ne ressemble en rien à ce que tu as déjà vue, les ténèbres ont envahit la terre avant même de prononcer mon nom⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM


brother&sister:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
heart attack (hernik)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» heart attack + atlanta
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» gros mec avec shock attack gun
» Hamster attack
» Gro Mek avec Shock Attack Gun V4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fall of Olympus :: Archives de la ville :: Archives de la Ville :: RP Terminés-
Sauter vers: