Bienvenue sur The Fall of Olympus !
Le forum a ouvert ses portes le 24 février 2017.
Venez en grands nombre ! Nous attendons plus que toi !
Le forum connait une baisse d'activité suite au vacances.
Soyez indulgent.
Sinon TFO vous souhaite bonne vacance à tous!

Partagez | 
 

 [ Alessandro & Constantin ] I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alessandro Krasi

Date d'inscription :
09/05/2017

Messages :
181

Je suis :
le Dieu Dinoysos

J'ai :
45 ans

Mon Gamma est :
Un tatouage d'une panthère noire sur l'omoplate

Votre pouvoir :
Persuader les gens à boire de l'alcool

Je suis :
Directeur d'un bar de luxe

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Robert Downey Jr

avatar
Garcia

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [ Alessandro & Constantin ] I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One   Lun 15 Mai - 14:06


I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One
Alessandro & Constantin


Comment en était-il arrivé là ? Il fallait dire qu'à ce jour, son pouvoir avait trop bien fonctionné mais à ce point ? Perdu dans la démence et de l'euphorie causée par l'alcool, il n'avait pas vu ce qu'il faisait à ses clients. Il avait certes un bar de luxe, des tapis persans, une lueur tamisée et des canapés en cuir. Oui, tout cela sentait le luxe. Les clients qui venaient étaient souvent classes et à la richesse claquante mais parfois des personnes qui avaient un peu d'argent venaient goûter aux pures merveilles qu'Alessandro leur proposait. Il fallait dire qu'il se connaissait en alcool. Il prenait des vins chers et peu chers pour ceux qui n'avaient pas trop les moyens. Il y avait aussi des cocktails pour ceux qui n'étaient pas amateurs de vins ou même du plus parfait des Bourbon. Le meilleur des alcools coulaient à flot dans son bar, à des prix relativement bas mais il arrivait à faire beaucoup de bénéfices. Heureusement que son frère l'ait aidé avec tout cela. Cependant en cette soirée, son pouvoir avait été en très bonne forme, il lui avait lâché que 10 fois mais les personnes étaient déjà bien trop éméchées pour s'en apercevoir et commander encore plus de boissons. Tout était parti en vrille à ce moment, lui aussi, enivré par l'euphorie, ils avaient fait la fête jusqu'à pas d'heures, buvant de l'alcool, allant dans la débauche et la dépravation d'une manière extrême alors il était maintenant là, regardant les dégâts causés par son alcool et son pouvoir. Malgré qu'il était mortel, Alessandro dégageait cette aura mystique de la débauche, quelque chose en lui faisait que les gens s'extasiaient ou devenaient fous, ivres. Là, il devait avouer qu'il avait fait fort, très fort. Il regardait les ampoules grillés donnant un aspect morbide à son bar classe et luxueux qui faisait penser aux premiers bars d'autrefois. Comme ceux des années 20 avec un peu plus de luminosité. Il décida d'appeler son frère, Hermès ou plutôt Constantin malgré l'heure tardive. Il était 4h du matin. Le téléphone sonna quelque minutes avant qu'il demande à son frère de venir pour l'aider avec ses bêtises, enfin qu'il vienne au bar, il verra par ses propres moyens ses bêtises. Bizarrement, il avait reconnu quasiment tout de suite, Hermès, malgré son visage différent, il avait toujours le même sourire de mauvais garçon collé aux visage. Le même qu'Alessandro avait. Cependant, Alessandro était la tête la plus brûlée de tous les dieux olympiens. Il eut un soupire et commença à nettoyer, évitant du mieux qu'il put les personnes inertes sur le sol. Certains étaient même nus, et lui, juste torse nu. Cela l'amusait plus qu'autres choses. Des hommes dormaient dans les seins des femmes comme s'ils étaient sur un oreiller. Ils étaient tous inertes, soit à table, sur les tabourets ou même par terre. Nu, à moitié, ou habillé. La musique s'était arrêté mais la débauche se faisait encore respirer. Il entendit un moment avant que son frère daigne à pousser sa porte de bar et de contempler l'ampleur des dégâts.

-Hey Hermès, murmura-t-il.

Il entendit un doux ronflement et regardait la personne qui semblait ronfler pas très loin.



AVENGEDINCHAINS



My songs know what you did in the dark
Be careful making wishes in the dark dark Can't be sure when they've hit their mark, mark And besides in the mean, mean time
I'm just dreaming of tearing you apart
Revenir en haut Aller en bas
Constantin Kleftis

Date d'inscription :
10/05/2017

Messages :
171

Je suis :
Hermès

J'ai :
33

Mon Gamma est :
Des ailes tatoué sur mes chevilles

Votre pouvoir :
Téléportation

Je suis :
33 ans

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Dominic Cooper

avatar
Garcia

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [ Alessandro & Constantin ] I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One   Mer 17 Mai - 22:57

I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One.Mon sac est pleins de jolies choses que j'ai emprunté pour une durée indéterminée à une petite fiesta où je me suis rendu ce soir. Je suis extatique lorsque je sors les fruits de mon larcin de ma sacoche, des montres, des bagues, des colliers et même un soutiens gorge ! Va savoir pourquoi je l'ai volé celui là ? En plus il n'est même pas extraordinaire, c'est un soutiens gorge blanc à la coupe classique pas exceptionnelle en somme, puis alors que je vais pour le jeter sur le sol de mon salon, une odeur douce et délicate me monte au nez. Je porte le soutiens gorge à mon nez et je comprends enfin pourquoi je l'ai volé, pour le parfum de sa propriétaire. Héhéhé j'ai joué de mes talents de persuasion pour convaincre la jeune femme de me le donner et bien entendu grâce à mes dons divins j'y suis évidemment arrivé !  

Je me marre à présent en me jetant sur mon canapé toujours le soutiens gorge entre les mains. Je reste assis là en admirant la splendeur des objets joaillier brillants qui sont face à moi. Leur étincelante beauté m'hypnotise tellement que lorsque mon portable sonne, je saute en littéralement en l'air en faisant tomber mes précieuses prise de la soirée ! Bordel mais qui peut bien m’appeler à 4h du mat ? Je regarde l'écran de mon tel et je ne suis pas vraiment étonné de voir apparaître le nom de mon frangin adoré Dionyos qui se fait à présent appeler sur terre par le doux et chantant prénom d'Alessandro ! J'ai à peine le temps d'entendre les mots "Gros bordel", "Dans la merde", "Alcool" qu'il raccroche.  Je me demande ce qu'il a encore fabriqué ? La seule solution pour le savoir c'est de me rendre à son bar sans cela je ne saurais jamais ce qu'il en est !

Vue l'urgence de la situation, je décide d'utiliser la téléportation pour me rendre le plus vite possible au bar. J'atterris donc avec élégance dans une ruelle derrière le bar, puis je me dirige d'un pas rapide vers l'entrée. Dés que j'ouvre la porte, l'horreur de la situation partout ou mes yeux se portent, des gens nues ou ivre jonchent le sol et lorsque je vois enfin la tête de mon frangin, j'hésite entre rire ou pleuré et finalement j'opte pour le rire. "Non, mais franchement Di, euh Aless, tu as foutu quoi là ?" Je m'avance vers lui puis je prends place à ses coté au bar. "Dit, puisque je vois que l'alcool ne manque ici, tu m'offre un verre ?" Dis je avec ironie à mon frère un sourire au coin des lèvres.  

   
© 2981 12289 0



⊳ music theme

Dieu du mensonge, des voleurs, des commerçants et messager des dieux pour vous servir.


Revenir en haut Aller en bas
Alessandro Krasi

Date d'inscription :
09/05/2017

Messages :
181

Je suis :
le Dieu Dinoysos

J'ai :
45 ans

Mon Gamma est :
Un tatouage d'une panthère noire sur l'omoplate

Votre pouvoir :
Persuader les gens à boire de l'alcool

Je suis :
Directeur d'un bar de luxe

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Robert Downey Jr

avatar
Garcia

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [ Alessandro & Constantin ] I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One   Jeu 18 Mai - 20:25

@Alessandro Krasi a écrit:

I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One
Alessandro & Constantin


Nul ne savait comment Alessandro arrivait à rendre les gens fous. La folie avait toujours fait partie de sa vie. Sa vie avait été rythmée par la folie. Sa naissance n'avait été que folle, il aurait dû naître et grandir auprès de sa mère. Il aurait peut-être pu être le futur roi de Thèbes. Fils de Zeus et de Sémélé, la mortelle maudite par Hera. Hera, son bourreau, sa furie. Celle qui avait tout détruit dans sa vie pour une histoire de jalousie. Une jalousie qui s'était abattu sur lui, à sa naissance. Hera, la rancunière Hera, Reine des cieux, capricieuse reine au don de vengeance. Hera avait manipulé sa mère, la rendant sur son lit de mort par pur jalousie. Zeus avait assez aimé sa mère pour le sauver lui et l'aider à survivre malgré qu'il était né 4 mois avant le terme. Ainsi Dionysos , au lieu de naître que demi-dieu, fut un dieu envoyé chez des mortels. Dès son enfance, le cauchemar avait commencé, il avait été certes travesti par sa tante et son oncle, Hera et sa folie vengeresse les rendit complètement, ce sort allait lui être réservé mais Zeus et Hermès empêchèrent cela. Il a fallu être frappé de folie mais heureusement son père et son frère l'avaient sauvé d'un enfer. Il fut emmené près des nymphes, ses femmes lui donnant leurs seins. Depuis tout jeune, il eut un don, un pouvoir soufflé par ce serpent qui avait mordu dans du raisin. Ainsi fut la naissance du vin. Il eut ce don, ce pouvoir. Dionysos aimait la musique, celle qui entraînait dans une farandole. Il dégageait cette chose, cette petite chose qui rendait les gens fous.

C'était en lui. Cette chose, cette aura qui rendait l'atmosphère extatique. Les gens s'enivraient de cette énergie qui se dégageait de lui. Cette énergie qui rendait les gens fous, les gens timbrés. Les femmes venant dans des orgies, rigolaient, buvaient, s'aimaient dans une danse lascive. Les hommes faisait la même chose. Il dégageait cette chose et en cette soirée, il l'avait fait. Aux vues des personnes qui se touchaient à des endroits indécents. Alessandro ne comprenait pas ce qu'il faisait. Il se faisait griser par cette propre énergie. Il se laissait aller dans l'indécence. Il voulait s'amuser, il voulait être fou. Il voulait que le monde soit fou, soit bien dans sa peau. Alors que les gens étaient ivres, grisés par la folie douce et rassurante, la Terre était en paix. Loin de la folie furieuse des hommes qui tuaient au nom d'un Dieu.

Soudain, il vit son frère rentrer dans le bar, les yeux s'écarquillant en voyant le décor qui aurait pu être macabre si les sourires gravés sur les visages. Finalement Hermès riait à gorge déployé face à un Alessandro, excédé par sa propre capacité à créer la merde et la folie. Il avait frappé mille et un humains de cette folie qui l'habitait, ravageait son corps à l'intérieur comme un feu ardent qu'il ne parvenait pas à éteindre.

-A ton avis ! J'ai créé la folie malgré mes pouvoirs défaillants. Mon pouvoir a trop bien marché, il a juste raté 10 fois mais les personnes étaient déjà assez saoules pour en reprendre un, expliqua Alessandro en un soupire exaspéré. Ne le dis pas à papa, tu sais à quel point, il aime me punir, ajouta-t-il d'un ton boudeur.

Il eut une grimace tandis que son pouvoir semblait se réveiller et il tentait de le contenir avec réussite. Alessandro vint servir un verre d'alcool avant de le tendre la mâchoire crispée.

-La prochaine fois, ne me demande pas, ça réveille mon pouvoir et regarde ce que j'ai fais. T'es censé m'aider, s'enquit-il.

Alessandro le regardait doucement puis il se servit un verre, il n'arrivait jamais à s'en empêcher de boire.


AVENGEDINCHAINS



My songs know what you did in the dark
Be careful making wishes in the dark dark Can't be sure when they've hit their mark, mark And besides in the mean, mean time
I'm just dreaming of tearing you apart
Revenir en haut Aller en bas
Constantin Kleftis

Date d'inscription :
10/05/2017

Messages :
171

Je suis :
Hermès

J'ai :
33

Mon Gamma est :
Des ailes tatoué sur mes chevilles

Votre pouvoir :
Téléportation

Je suis :
33 ans

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Dominic Cooper

avatar
Garcia

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [ Alessandro & Constantin ] I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One   Ven 26 Mai - 18:18

I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One.Quel bordel ici ! Mais franchement je me demande pourquoi je réponds encore aux appels de mon frangin ? C'est toujours pareil avec lui, déjà sur l'Olympe il arrivait à se foutre dans les pires situation à cause de la boisson et des femmes ! A coté de lui, mes petits manies de vol ne sont que des farces ! Et dire que je lui ai sauvé la vie et cela avant même qu'il ne naisse. Notre chère belle Maman adorée Héra avait décidée de se venger de la nouvelle infidélité de mon paternel en tuant la mère de Dionysos avant même qu'il ne vienne au monde, condamnant ainsi mon pauvre frère à mourir avant même d'avoir eu la chance de vivre ! Vous parlez d'une rancunière celle là ! Puis soudainement je me marre en repensant à ma naissance et aux sales tours que j'avais fait à la belle Apollon ! Mais cela n'était rien comparé à se que j'ai fait à Héra elle même ! J'ai pris l'apparence de son bien aimée fils Arès pour échapper à sa vengeance meurtrière à mon égard et j'ai bue à son propre sein le lait maternelle indispensable à ma propre croissance. J'ai ainsi bénéficié de la grâce divine des dieux ! Je suis vraiment impayable moi ! L'épouse de mon père ne semble pas m'en tenir rigueur en tout cas si c'est le cas, elle ne m'en n'a jamais rien dit.

Mon cher frère semble de mauvais poil et même légèrement excédé. Si lui est excédé par tout cela, qu'est ce que moi je devrais dire ? Je toujours là pour lui à venir sortir son divin postérieur des ennuis dans lequel il s'est fourré et Monsieur joue les offensé car je ris de tout cela ! Franchement il a de la chance que je l'apprécie et je que l'aime autant, sans cela je ne serais pas venu ! Surtout que Zeus va surement penser que nous avons manigancé tout cela ensemble ! A la bonne époque ou nous étions encore des dieux, il nous est peut être arrivé une ou deux fois de faire des fêtes arrosées de vin et agrémentés de jolies créatures autant masculines que féminines et il se pourrait même que durant ces soirées nous ayons détruits une infime partie de l'Olympe ( que notre père nous obligea à réparer sans magie de façon mortel !)

Toujours assis au bar face à mon frère, je lui retire le nouveau verre qu'il vient de se servir des mains je l'avale ensuite d'une traite. Je me lève ensuite et je me poste à présent devant lui alors qu'il me lance pour toute réponse à ma question qu'il a à nouveau créé la folie de l'ivresse dans son bar et que bien sur tout à dégénéré ! Puis il me dit que je suis censé l'aider ! Je soupire puis je lui lance. "Je propose que tu boive une grande tasse de café pour guérir un peu ta gueule de bois, puis nous allons évacuer les lieux en douceur ! Nous vérifierons l'état de chacun et nous agirons en conséquences..." Ouais et les conséquences je ne les connais que trop bien ! A tout les coups l'alcool en aura tuée certains et laissé d'autres dans un coma Éthylique qui ne leur laissera à leur réveille que le souvenir d'une bonne migraine et le pire mal de cheveux de toute leur chienne de vie ! Pour les plus chanceux qui ne sont qu'endormis, un bon coup de pied au cul suffira à les foutres hors du bar et ainsi nous aurons de la place pour ce que nous aurons à faire pour les autres...

   
© 2981 12289 0



⊳ music theme

Dieu du mensonge, des voleurs, des commerçants et messager des dieux pour vous servir.


Revenir en haut Aller en bas
Alessandro Krasi

Date d'inscription :
09/05/2017

Messages :
181

Je suis :
le Dieu Dinoysos

J'ai :
45 ans

Mon Gamma est :
Un tatouage d'une panthère noire sur l'omoplate

Votre pouvoir :
Persuader les gens à boire de l'alcool

Je suis :
Directeur d'un bar de luxe

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Robert Downey Jr

avatar
Garcia

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [ Alessandro & Constantin ] I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One   Dim 28 Mai - 15:28


I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One
Alessandro & Constantin


Alessandro  regardait son frère boire tandis que son pouvoir le titillait. Pourquoi avait-il si bien marché en cette soirée ? Parce qu'il avait voulu le mettre dans la mouise avec son père ? Il ne le savait. En tout cas, il espérait sur son père ne voit pas cela ou qu'il n'en soit pas au courant de tout ça. Sinon, il ne donnerait pas cher de sa peau. Son père aimait le punir, la dernière fois fut lorsque cela aurait dû être ses jours de gloire aux Etats-Unis. La Prohibition. Il avait dû s'arrêter de boire et son aura, son énergie avait poussé au plupart des américains à s'arrêter. Heureusement qu'il avait eu son frère Hermès pour pousser des mortels à faire des bars clandestins. La solidarité entre frères. Ils étaient les plus proches. Les deux petits derniers de la fratrie des Dieux. Pas forcément, les préférés d'ailleurs. Tout le monde savait que la préférée de leur père était et a toujours été Athena, la déesse guerrière et de la sagesse. Elle et les muses étaient les favorites de Zeus. Il n'en était pas jaloux d'elles. Il le vivait même très bien d'ailleurs. Il savait que quelque part son père l'aimait sinon, il ne serait pas acharné pour le mettre dans sa cuisse. Héra en était le problème. Il pouvait comprendre qu'elle soit malheureuse dans son mariage imparfait. Cependant, même si Zeus était le dieu le plus infidèle de toute l'Histoire depuis le début des temps. Même Ouranos n'a pas été un tel crétin. Héra l'avait toujours tenu rigueur et a fallu le frapper de folie alors qu'il n'était qu'un tout petit bébé d'à peine quelque mois.

Zeus lui avait fait de belles crasses. Il l'avait tout de même travesti pour lui sauver la vie. Après les gens se demandaient pourquoi il était devenu fou et qu'il se noyait dans l'alcool. Comparé à ce que les gens croient en le voyant. Dionysos n'a jamais été un ivrogne ou un alcoolique. C'était un fait. Oui, le fait qu'il ne puisse pas boire était l'enfer pour lui et il tuerait pour une goutte d'alcool mais la réalité était toute autre, il aimait l'alcool. L'amertume des arômes, la douceur fruitée sur sa langue. Il aimait juste l'alcool et le fait que sur le moment, il se sentait bien et heureux. Euphorique. Héra n'avait jamais pu le supporter. Si elle avait pardonné à Hermès, son méfait. Lui, c'était tout le contraire. Il ne comprenait pas. Après tout, il était vrai que l'alcoolisme pouvait causer des divorces et des séparations. Que ces fêtes où le libertinage était une chose courante pouvait la choquer mais au bout de trois millénaires, elle aurait pu s'habituer. Non, Héra le haït profondément car il représentait tout ce qu'elle pouvait détester sans qu'il ose parler de sa mère qui fut tragiquement une de ses plus grandes rivales.

Il regardait Hermès prendre son verre et ses yeux devinrent mauvais. Peu de personne osait faire cela. Il serrait les poings avant de s'en resservir un, par pur esprit de contradiction que par envie et le but cul sec avec un ravissement. Il adorait l'alcool, et cet alcool était un des meilleures. Il avait aussi sa gnôle que personne ne voulait y goûter.

-Je n'ai pas de gueule de bois ! S'insurgea-t-il. Ce n'est pas leur alcool qui va me rendre bourrer, c'est ma gnôle, soigneusement préparée et maltée dans la cave. Si papa apprenait son existence, il me demanderait sans doute de détruire cet alcool riche en saveur qui peut rendre les gens catatoniques pour le reste de leur vie. Et je ne crois pas que certaines personnes sont morts sinon Thanatos m'aurait rendu visite et aurait sorti " encore Dionysos ! T'es encore allé trop fort ! Came-toi avec ça ! ". Je crois qu'on devrait les envoyer discrètement dans les urgences ou qu'on les jette dans la ville, déclara Dionysos en le regardant déterminé.

Il lui offrit un petit sourire en hochant la tête.

-Tu veux goûter à ma gnôle ? Demanda Alessandro qui ne semblait plus déconcerté face aux tas de personnes qui jonchaient le sol de son bar.

Dionysos ne le faisait pas exprès mais il aurait pu trouver ça drôle, s'il aurait été un Dieu mais là, il était un mortel.



AVENGEDINCHAINS



My songs know what you did in the dark
Be careful making wishes in the dark dark Can't be sure when they've hit their mark, mark And besides in the mean, mean time
I'm just dreaming of tearing you apart
Revenir en haut Aller en bas
Constantin Kleftis

Date d'inscription :
10/05/2017

Messages :
171

Je suis :
Hermès

J'ai :
33

Mon Gamma est :
Des ailes tatoué sur mes chevilles

Votre pouvoir :
Téléportation

Je suis :
33 ans

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Dominic Cooper

avatar
Garcia

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [ Alessandro & Constantin ] I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One   Jeu 8 Juin - 14:04

I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One.Merde, mon frangin n'en rate décidément pas une ! Parfois je me dit s'il n'aime pas foutre le bordel plus que de boire ! Je ne sais pas se qui le pousse à vouloir toujours faire plus de conneries alors qu'il devrait au contraire se calmer. Père l'a plusieurs fois punie pour ses excès et malgré cela, la leçon ne semble pas entrer dans sa petite tête de piaf ! Bon j'admet qu'il n'a pas eu la même vie que moi ou Athéna, mais tout de même, le manque d'attention de notre paternel ne justifie pas tout ! Puis si on regarde bien, Zeus ne s'est pas vraiment plus occupé de ses autres enfants, la plupart du temps il déléguait notre éducation à des nourrices !

Je soupire en écoutant Dio' me dire qu'il n'est pas ivre car évidemment l'alcool des humains ne pourrait pas l’enivrer si facilement et quand j'y pense il n'a pas tort ! Les humains ont bien des qualités, mais la fabrication d'alcool n'en est pas une. Pourtant mon frère leur a tout appris, mais comme je dis souvent, "On peut imiter un dieu, mais l'égaler ça jamais !" Il me parle de sa fameuse Gnôle qui macère dans la cave de son bar et je souris. La dernière fois que j'ai bu de ce breuvage, je me suis presque à nouveau cru su l'Olympe, sauf que la faiblesse de ce corps humain qui m'enferme actuellement m'a bien vite ramené à la réalité ! Je me suis réveillé avec un mal de crâne épouvantable au point que je pensais qu'on était en train de m'arracher ma précieuse chevelure de jai à la pince à épilée !

Il ne pense pas qu'il y ai de mort dans l'assistance et c'est une chance vue dans l'état que son certains des convives du bar ! "Ouais, et on peut dire que c'est une chance ! Parfois je me demande si tu pense vraiment avec ta tête comme tout le monde ? Tu me désespères je te jure ! Heureusement que tu es mon frère préféré franchement tu as de la chance que je me préoccupe de ton sort plus que toi tu ne t'en occupe !" Mon frère propose qu'on envois discrètement les plus mal en point aux urgences et je fais oui de la tête, puis non lorsqu'il me propose de goûter sa Gnôle ! "Dio' Bordel mais tu es sérieux ? C'est pas le moment de boire, franchement au début tout ça m'a fait marrer, mais là en voyant le peu de sérieux avec lequel tu prends la situation je commence à avoir un peu peur ! Imagine si père s’aperçoit que tu as encore déconné ? On est sur terre pour une bonne raison, on est censé agir comme des humains ou du moins on est censé nous intégrer à la population humaine et pas les intoxiquer avec nos pouvoirs." Je soupire en passant ma main dans mes cheveux, puis je continu. "Bon, commençons par réveiller se qu'on peut sortir de leur sommeil alcoolisé, puis faisons les évacuer le bar on y verra déjà plus clair, puis on passera aux autres. Allez bouge toi ! Je ne vais pas tout faire seul et ne compte pas sur moi et mon pouvoir de téléportation pour t'aider ! Si je le fais père le saura et à tout les coups il va rappliquer au bar et je prendrais autant de reproches que toi, peut être même d'avantage vue que je suis censé être le plus sage et posé de nous deux !"      

   
© 2981 12289 0



⊳ music theme

Dieu du mensonge, des voleurs, des commerçants et messager des dieux pour vous servir.


Revenir en haut Aller en bas
Alessandro Krasi

Date d'inscription :
09/05/2017

Messages :
181

Je suis :
le Dieu Dinoysos

J'ai :
45 ans

Mon Gamma est :
Un tatouage d'une panthère noire sur l'omoplate

Votre pouvoir :
Persuader les gens à boire de l'alcool

Je suis :
Directeur d'un bar de luxe

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Robert Downey Jr

avatar
Garcia

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [ Alessandro & Constantin ] I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One   Mer 14 Juin - 15:53


I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One
Alessandro & Constantin


Alessandro enfin Dionysos regardait son frère et eut un grognement. De toute façon, qu'est-ce que son père pourrait bien lui faire ? Il était né dieux mais il grandissait comme un humain normal. Zeus lui avait fait tellement de crasses qu'une de plus ou de moins. Le pire fut quand il aurait atteint son apogée, son plus grand succès, les années 20. Il avait dû demander à son frère de faire en sorte que l'alcool continue à circuler quand même. Alors que l'alcool aurait dû couler légalement aux Etats-Unis. Elle avait coulé clandestinement. Au moment où ses fêtes auraient pu être éternelle. Les années 20 auraient dû être ses années de gloire, les années folles où l'excentricité était au rendez-vous, cependant, ce fut Hermès qui lui donna un grand service. Dionysos n'avait fait que de superviser tout cela mais de loin.

Il avait remercié son frère au point de l'embrasser sur la bouche, ce fut un premier baiser et le dernier de toute leur existence. Alessandro aimait plus les femmes que les hommes. Il avait très rarement eu des amants hommes, voir pas du tout même. Il y avait eu aucune gêne entre eux. C'était juste un baiser. Dionysos aimait Ariane à la folie, à la passion. Ils étaient le couple le plus fusionnel. Etrange de voir une femme aussi raisonnable être en couple, aimé l'homme le plus déraisonnable de la planète. Un amour sincère et intense que peu osait défier. Ariane était la conscience de Dionysos. La douce Ariane était sa femme. Hélas, elle n'était plus là pour le refréner. Et cela se voyait grâce au bar. Avec Ariane, tout cela aurait été plus calme.

Il regardait les personnes jonchées dans le bar. Cela ne lui faisait plus rien, lors des bacchanales, c'était encore pire selon lui avec les Ménades. Il les avait punis.

-Je suis justement ton frère préféré parce que je te désespère et je te fais bien marrer, avoue le, sans moi, tu te serais ennuyé durant les trois millénaires. Versailles, les orgies à Rome, ça t'avait bien plu mon cher, déclara Dionysos avec un petit sourire.

Qu'est-ce que son père pouvait bien lui faire ? De toute façon Zeus aimait le punir pour ses crimes. Il n'avait rien fait de mal.

-Quoi ? Père ? Qu'est-ce qu'il pourrait bien me faire ? Me jeter ? Me travestir en fille ? Ah et j'allais dire aussi me transformer en un humain dirigeant un bar ? S'il aurait voulu que je me calme, il m'aurait jamais mis ici ! Déclara Dionysos d'un ton amer. Je n'y peux rien, Herm', je n'y peux rien. Je fais ça parce que c'est moi, il doit avoir un truc en moi qui fait que les gens font cela uniquement en ma présence, même humain, je ne peux le contrôler. Cette soirée ne devait pas se terminer pas comme ça mais elle se termine comme ça , ajouta-t-il sur un ton moins amer et plus lassé.

La poisse était avec lui depuis toujours. Il n'avait pas connu sa maman, et aurait aimé pour toute sa vie la connaître, il aurait aimé être aimé, mais il était juste la progéniture qui s'était fait travestir par son père. Il avait compris depuis belle lurette qu'il ne sera jamais aimé autant que Hermès par son père. Il avait compris mais digérer.

-J'avais oublié que père aimait emprunter ton corps, chez eux, ils appellent cela, un abus sur un enfant, tu pourras porter plainte contre lui, si le jury et le juge croient à ton histoire, déclara-t-il en venant taper les joues des gens. On se réveille, attends, j'ai une idée ! Mets de l'ACDC à fond, pour les réveiller, ça va marcher. Puis quand ils seront réveillé, un café au sel pour les dessaouler à minimum, Ajouta Dionysos sur un ton connaisseur tout en regardant le décolleté plongeant de la jeune femme.

Il était un dieu mais un homme avant tout et puis cela faisait longtemps que Ariane et lui avaient été séparés. Il avait le droit de mater un petit peu. Il vint à tapoter doucement ses joues, puis lui mettre une grosse claque qui la réveilla avant de redevenir inerte et inconsciente sur le sol.

-Oh oh ! Fit-il comme un gamin qui avait fait une grosse bêtise.


AVENGEDINCHAINS



My songs know what you did in the dark
Be careful making wishes in the dark dark Can't be sure when they've hit their mark, mark And besides in the mean, mean time
I'm just dreaming of tearing you apart
Revenir en haut Aller en bas
Constantin Kleftis

Date d'inscription :
10/05/2017

Messages :
171

Je suis :
Hermès

J'ai :
33

Mon Gamma est :
Des ailes tatoué sur mes chevilles

Votre pouvoir :
Téléportation

Je suis :
33 ans

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Dominic Cooper

avatar
Garcia

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [ Alessandro & Constantin ] I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One   Lun 17 Juil - 23:00

I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One.Je me marre quand Dio me dit à quel point je m’emmerdai sans lui et disons que c'est plus ou moins vrai. Bien que je sache me trouver par moi des distractions féminines ou masculines et parfois les deux à la fois, je dois dire que même si je m'en plains, je n'échangerai mes moments avec mon frère pour rien au monde. Même si je suis officiellement le grand frère, les gens ont toujours tendances à croire que je suis le plus jeune. C'est surtout dû au fait que j'ai gardé un visage d'ange poupin alors que Dio, à force de sur consommation d'alcool a pris de l'âge plus rapidement que moi. Par tous les dieux, comme il serait plus simple pour moi de ne pas l'aimer autant ! Maudit alcoolique qui est entré dans mon cœur lorsque je l'ai sortie du ventre de sa mère mourante et que je l'ai ensuite moi même cousue à l'intérieur de la cuisse de notre père. Si c'était à refaire, le pire c'est que je le referais et même plutôt deux fois qu'une !

Je porte ma main vers mon visage pour soutenir mon menton alors que mon frère me dit qu'il n'y peut rien ! Il n'avait pas prévu que la soirée ce finisse ainsi. C'est son pouvoir qui agit comme ça sur les humains. Je soupire en passant ensuite une main dans mes cheveux. "Dio', tu sais parfaitement que ton pouvoir a cet effet sur les gens ! Je ne veux pas t'empêcher de t'amuser, mais franchement tenir un bar toi ! Je sais que père ta foutue ici, mais tu étais libre de pas y rester surtout en voyant l'effet désastreux de ton pouvoir sur les mortels ! C'est vraiment pousser le démon à sortir de boite ne pense tu pas ? Tu es irrécupérable et pourtant je te jure que je t'abandonnerai jamais ! Mais parfois tu pousse le bouchon un peu trop loin frangin !"

Puis alors que je me lève de mon siège de bar, voilà Dio' qui parle de la mauvaise habitude de père d'entrer en moi où et quand il veut ! Bordel dit comme ça, ça sonne tellement malsain ! Pourquoi est ce que j'ai soudainement envie de gerber ? Je secoue ma tête et je me ressaisie. "Je préférerais autant ne pas parler de ces moments super embarrassant où mon propre corps ne m'appartient plus ! D'ailleurs il va falloir que je parle de ça à père ! Ce corps est censé être à moi et franchement quand une personne entre dedans je préfère autant que ça soit avec mon consentement ! Donc ne reviens pas sur ce sujet déplaisant ou je me casse !" Je fais ensuite comme lui en donnant de petites gifles aux gens endormies parterre. "Putain mais y avait quoi dans ta gnôle des somnifères ? Pourquoi les gens restent endormies ?" Dis je en levant les sourcils en fixant mon frère.

Je fais ensuite ce que me dit mon frère en me dirigeant vers le Jukebox ou je met du ACDC à fond ! La musique raisonne à présent dans tout le bar et je vois certains clients qui se réveillent enfin. "Ah enfin ! Ceux qui sont réveillé, cassez vous par la porte du fond merci !" Hurlai je pour que ma voix couvre la musique. Alors que je pense le problème régler, j'entends mon frère dire Oh oh et ajouter qu'il a surement fait une connerie ! Je vais donc vers lui et là, je me rends compte avec horreur que la fille au décolleté plongeant est... "Morte ! Bordel ! Dio' elle est morte !" Je prends alors son pouls pour en être sur. "On est dans la merde ! On en fait quoi ?" J'essai de réfléchir à toutes allures. D'habitude, moi quand j'ai à faire aux morts, je les amènes aux enfers pour la première fois de ma vie je ne sais donc pas quoi faire face à un cadavre !   

   
© 2981 12289 0



⊳ music theme

Dieu du mensonge, des voleurs, des commerçants et messager des dieux pour vous servir.


Revenir en haut Aller en bas
Alessandro Krasi

Date d'inscription :
09/05/2017

Messages :
181

Je suis :
le Dieu Dinoysos

J'ai :
45 ans

Mon Gamma est :
Un tatouage d'une panthère noire sur l'omoplate

Votre pouvoir :
Persuader les gens à boire de l'alcool

Je suis :
Directeur d'un bar de luxe

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Robert Downey Jr

avatar
Garcia

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [ Alessandro & Constantin ] I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One   Sam 5 Aoû - 21:04


I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One
Alessandro & Constantin


Alessandro regardait son frère l'aider. Il était heureux d'avoir un tel frère dans sa vie. Sans lui, Dionysos aurait été perdu à tout jamais. Rien qu'à sa naissance, son frère avait joué un rôle capitale dans sa survie. Hermès l'avait implanté dans la cuisse de leur père sans hésiter une seule seconde. Il l'avait même fait sortir de la cuisse de son père et l'avait transporté sur la Terre dans la famille de sa tante. Il ne se souvenait pas d'elle d'une manière très claire, l'usure du temps et son jeune âge a joué un rôle capitale.  Inno, il se souvenait de son prénom mais il ne se rappelait pas de sa tendresse, enfin, si elle avait été tendre avec lui mais il le pensait. Il se souvenait d'un joli visage féminin lui souriant mais il était très flou, voir, qu'il ne voyait que les contours. Inno était partie trop rapidement. Peut-être même que si elle n'aurait pas été pulvérisée par la folie, il se serait souvenu de cette dame qui avait tout fait pour lui. Il se demandait même s'il portait pas la poisse, toutes les personnes autour de lui finissaient par l'abandonner ou mourir. Sa mère, Inno, son oncle, son meilleur ami, puis là, il avait perdu sa femme. Seul Hermès restait avec lui, il était toujours là. Il a toujours été là. On ne pouvait rêver d'un meilleur frère qu'Hermès. Toujours là, à l'aider même quand il était galère.

La dernière fois, ce fut pendant la prohibition. Alessandro se demandait même comment Hermès faisait pour l'aimer, pour l'adorer malgré ses bêtises. Certes, il était le seul dieu qui pourrait être son partenaire en bêtise. Hermès et lui pouvaient être complices. Ils étaient comme les muses sauf qu'ils n'étaient pas nés en même temps. Ils se comprenaient totalement, tous les deux des malicieux, des fêtards, profitant des plaisirs de la vie. La seule ombre dans le tableau, c'était la préférence évidente de Zeus pour Hermès. Alessandro voudrait bien aider son père mais il semblerait que cleui-ci. Il eut un souffle de mécontentement en écoutant son frère lui parler de son bar et de leur père. Il fusilla son frère du regard , il était en colère.

-Je suis bien d'accord, c'est de pousser le bouchon un peu loin mais ais-je le choix ? Je n'ai pas beaucoup d'autres talents, tu le sais bien. A part ça et les orgies, dis-moi ce que je sais faire ? Père m'a gâté encore, grimaça-t-il. Regarde, il t'a fait couturier de luxe, les muses sont des organisatrices de fête, ce qui devait être mon métier, je suis le dieu de la fête, sérieusement. Athéna est policière, et Artémis est zoologue. Vous tous avez un métier qui vous correspond, moi, je dois me maintenir toute la journée pour pas tout boire dans ce foutu bar, grogna-t-il. Je fais pas exprès, je te jure, ajouta-t-il.  

Parler de Zeus était un sujet délicat avec Alessandro. Il était en enfer là, il devait pas être ici, le mettre ici avait été une erreur de Zeus. Toute la journée, il devait se contenir pour pas tout boire tant il s'ennuie et le soir, il se déchaînait emporté par la frénésie des personnes. Il cherchait à se faire aimer par tout le monde, c'était son défaut.

-Je t'aime Hermès, et tu sais que si tu as besoin de moi ou de mon aide, je serais là mais parfois j'ai l'impression que je te tire vers le bas, soupira-t-il un peu triste.

Il allait frapper la jeune fille au décolleté plongeant, histoire de mater un peu sa poitrine généreuse et à la fois pour la réveiller, pour qu'elle parte loin d'ici, avec des souvenirs d'une soirée rempli d'euphorie. Dionysos créait cela autour de lui mais il ne faisait pas exprès, à vrai dire, quand il était un dieu, sa seule présence rendait les gens complètement euphoriques. C'était lui qui poussait les rois à faire des fêtes majestueuses et réussies. Les fêtes de Versailles étaient grâce à lui, d'ailleurs, il avait adoré séjourner dans la salle de Mercure,une référence à son frère. Apparemment, il haïssait cela. Il eut un petit rire mauvais.

-Je vois. C'est Père. Il fait ce qu'il veut quand il veut. Il veut, il prends et à nous d'assumer les conséquences, conclut-il.

Il voulait éviter de blesser et de vexer son frère.  Il eut un petit rire en écoutant son frère. Non, il y avait pas de somnifères mais une plante qui pouvait provoquer le sommeil chez les mortels. Un sommeil assez lourd amplifié avec de l'alcool à haute dose et un peu de vin blanc. Bref, cela a fait des sacrés dégâts chez certains.

-Non, je mets une plante qui peut provoquer le sommeil, ça et le vin blanc, cela fait des dégâts avec les mortels et même toi, répondit-il d'un ton très sérieux.

Il y avait qu'à lui que cela ne le touchait pas grâce à son pouvoir de ne pas être saoul. Donnant toujours des tapes à la jeune fille, il demanda à son frère de mettre de l'ACDC  à fond pour réveiller certains. Cela fonctionna car dès que la musique fut mise, certains se réveillèrent et se levèrent avec difficulté vers la sortie en marchant plus ou moins de travers. Rares sont les mortels qui marchaient droit avec ces soirées. Voir aucun mortel marchait droit après sa gnôle. Au bout d'un moment, il réalisa que la jeune femme ne réagissait pas, ne respirait même pas. son " oh oh " sorti d'une manière enfantine, ce qui intéressa  Hermès qui s'approcha du corps pour venir à la même conclusion que lui. Morte, elle était morte. Aie, il fallait faire quelque chose. Il devait prendre une décision, et rapidement sinon son frère allait suffoquer.

-Oui, je sais qu'elle est morte, diagnostiqua Alessandro tout en réfléchissant rapidement. Bon, tu vas suivre ce que je vais dire, tu vas regarder si les autres sont pas morts, mais je crois qu'ils cuvent plus qu'autres choses, dit-il en voyant des masses bouger. Ensuite, on doit cacher le corps, le cramer, déclara Alessandro d'un ton déterminé.

Il avait perdu son pouvoir de métamorphose des choses et là, à ce moment, il aurait tué pour l'avoir à nouveau.  

AVENGEDINCHAINS



My songs know what you did in the dark
Be careful making wishes in the dark dark Can't be sure when they've hit their mark, mark And besides in the mean, mean time
I'm just dreaming of tearing you apart
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [ Alessandro & Constantin ] I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Alessandro & Constantin ] I Got Ninety Nine Problems But A Bitch Ain't One
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Alessandro Massarini, AKA Rana
» L'ARC DE CONSTANTIN
» Les Paroles de Jean Dominique:
» what if they had our problems, then their societies would be..........
» This is how you develop a country by research and development.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fall of Olympus :: Quartier chic Sud :: Kallithea-
Sauter vers: