Bienvenue sur The Fall of Olympus !
Le forum a ouvert ses portes le 24 février 2017.
Venez en grands nombre ! Nous attendons plus que toi !
L'événement en cours est celui de la fête lunaire
N'hésitez pas à nous rejoindre ici.

Partagez | 
 

 Qui embarquerait un loup dans la bergerie ? [Teylor ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kol Wolffram
Date d'inscription :
23/05/2017

Messages :
38

Je suis :
Fenrir, le grand loup furieux

J'ai :
34 ans

Mon Gamma est :
Un tatouage de patte de loup sur l'avant bras gauche

Votre pouvoir :
Métamorphose en loup

Je suis :
Vétérinaire et propriétaire du refuge "the wild hunt"

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Luke Evans

avatar
Yggdrasil

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Qui embarquerait un loup dans la bergerie ? [Teylor ]   Ven 26 Mai - 15:55

Le muse de la dance de toute évidence...
Le loup rodait ce soir, foulant de ses pâtes le bitume à petit trop et le nerf à vif. Kol était contrarié, ce n'était rien de le dire, l'un des siens allait mal et cela mettait ses nerfs à fleur de peau.

Yllo s'était renfermé depuis quelque temps, enfin, plus qu'à l'accoutumée quoi. Devenant plus silencieuse et plus taciturne s'il était possible encore. C'est Estéban qui l'avait remarqué en premier, sous ses aires de je m'en foutisse le vieil homme était un fin observateur. Puis il y avait eu cette discrète odeur de sang et de médicaments qui avait commencé à flotter autour de la jeune femme. Le loup l'avait alors confronté lui demandant des explications. Elle avait d'abord prétendu que ce n'était rien avant d'avancer que c'était sa faute, qu'elle avait mal interprété le comportement et les intentions d'une autre. Elle s'était sentie spéciale pour cette jeune femme qui l'avait approché malgré sa habituelle froideur avant de se rendre compte que ce n'était pas le cas. L'autre ne l'avait en fait à peine remarqué, elle était juste comme cela avec tout le monde... 
La métisse avait était affreusement déçu et sa confiance en elle en avait grandement pris un coup. Certains réflexes d'auto-destruction qui lui était propre étaient ainsi revenus. À force d'insistance le loup avait fini par avoir un nom, celui de Teylor Diatiri. Ils la connaissaient de visu pour l'avoir déjà croisé dans des fêtes et autres mais sans plus.

Cela inquiétait le loup autant que cela le mettait en colère, s'aussi plus qu'il n'y avait rien qu'il ne puisse vraiment faire si ce n'est faire la peau à cette Teylore et encore, pas dit que ça aide beaucoup son amie.

Pour essayer de chasser cette frustration et cette mauvaise humeur, l'homme avait décidé de sortir se défouler un peu et c'est un groupe de petites frappes cherchant tout autant les noises que lui qui en firent les frais. 
Le loup s'était glissée dans sa fourrure dès qu'il avait entendu les sirènes de police et avait couru un bon moment au travers toute la ville avant de ralentir le rythme essoufflé.

Le corps rompu mais l'esprit toujours aussi préoccupé, il rodait désormais dans les rues, se laissant guider par son instinct et le hasard...

code by lizzou × gifs by tumblr


Le loup Fenrir marchera la gueule béante, la mâchoire inférieure rasant la terre et la mâchoire supérieure touchant le ciel et il l'ouvrirait davantage encore s'il y avait la place. Le loup engloutira Odin, et telle sera sa mort × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Teylor Diatíri
Tété, la reine du twerk

Date d'inscription :
21/04/2017

Messages :
63

Je suis :
Terpsichore, la muse de la danse

J'ai :
le même âge que mes soeurs

Mon Gamma est :
une lyre tatouée derrière le haut de la cuisse droite

Votre pouvoir :
Imposer des sentiments ou sensations à travers la danse

Je suis :
danseuse au futur glorieux et prof de pole dance

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Willa Holland

avatar
Modo

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Qui embarquerait un loup dans la bergerie ? [Teylor ]   Ven 26 Mai - 22:08



« Qui embarquerait un loup dans la bergerie ? »

Teykol


Il y avait quelques temps de cela, j'avais rencontrée une jeune femme du nom de Yllo. Me faire des nouveaux amis était pour moi réellement banal, j'en trouvais en moyenne deux par jour et mon caractère me poussait à donner à ces personnes l'impression d'être unique à mes yeux, comme un meilleur ami formidable et intéressant. Cependant, peu de personnes répondaient réellement à ces critères.
Après tout, je n'étais pas responsable de ces violents retour à la réalité, je n'avais jamais souhaité leur faire croire qu'ils étaient spéciaux.
Enfin bref, Yllo avait été victime de cette piètre amitié et l'avait plutôt mal vécu, malheureusement je n'en savais rien, j'avais seulement brièvement remarqué qu'elle m'évitait un peu et que je la voyais moins, mais ça n'allait pas plus loin. J'étais sans cesse accompagnée et j'avais donc du mal à remarquer l'absence de qui que ce soit. Si ce n'est de mes soeurs qui étaient les êtres les plus chers à mes yeux.
Alors que le soleil se couchait doucement, je me promenais dans les rues en chantant, les notes se rependaient dans la ville avec douceur et beauté.
Je revenais d'une représentation et mes muscles me faisaient mal mais mon esprit était encore au devant de la scène, s'abreuvant des applaudissements, se nourrissant des sourires.
Je resserrai les bretelles de mon sac à dos quand j'entendis un bruit, comme une respiration haletante. Je me tus lentement pour essayer d'entendre d'avantage la faible rumeur. J'avais déjà eu à faire à des bourreaux des rues, ces hommes qui s’octroient des droits qui ne leurs appartiennent pas pour la simple raison qu'ils se sentent plus forts et invincibles face à une petite femme comme moi. Ce n'est pas pour rien que l'on me surnommait Crevette sans relâche. J'avais beau répondre avec panache, les mots ne me feraient pas grandir.
J'avançais à présent les sens en alerte, terrifiée à l'idée de devoir affronter qui que ce soit mais tout de même prête à courir en cas de pépin. Une robe bleue nuit au dos nu et aux détails délicats me collait à la peau, embellissant encore d'avantage la grâce naturelle de mon corps. J'étais belle et bien faite, l'on ne pouvait pas le nier, même quelqu'un qui ne m'appréciait pas s'en serait rendu compte. La tenue était courte et dévoilait subtilement jusqu'au haut de mes cuisses, mes cheveux quant à eux avaient partiellement été réunis en deux chignons. Je n'étais pas la seule à prendre soin de moi, il y avait à mes côtés toute une équipe grandissante composée de coiffeurs, habilleurs, maquilleurs et cetera.
Tandis que je tendais à me perdre dans mes douces pensées, le halètement se fit entendre une dernière fois et je vis au loin, se découper sur le ciel crépusculaire, la silhouette d'un animal adulte. Un loup. La raison m'emporta d'abord et mon coeur se mit à battre la chamade, je voulus m'enfuir mais je savais qu'il me rattraperait quoi que je fasse. Et puis, ma curiosité fut attisée par une lueur que je perçue dans son regard, comme une once d'humanité.
Comme Pandore qui n'avait pu résister à l'appel de la boîte, je ne pus échapper au magnétisme que l'animal exerçait sur moi. Je n'avais jamais eu l'occasion de voir des loups autrement que dans un Zoo depuis la Chute.
Plus je m'approchais -avec toute la douceur dont je pouvais faire preuve- et plus je pouvais détailler la carrure imposante du canidé. Son corps taillé pour la vitesse, à la fois fin et pourtant si lourd, ses yeux brillant où se mouvait une mosaïque d'émotions, ses pattes gigantesques et puissantes capables d’assommer une femme de ma carrure. Il avait une épaisse fourrure où je rêvais de glisser mes doigts pour en découvrir la douceur, comme on le ferait pour un petit chien inoffensif. Sa mâchoire était puissante et de grands crocs s'y succédaient, prêts à se refermer sur le cou de leur proie à tout moment. Ses épaules carrées, comme celles d'un homme, finissaient de m'impressionner. Pourtant, toutes ces mises en garde physiques ne parvinrent pas à m'arrêter. Je fis un pas en avant, surveillant avec méfiance et fascination la réaction du loup, puis un autre. A chaque mètre parcouru, je craignais d'avantage pour ma vie, et pourtant, la curiosité s'accentuait encore.
Je finis par me retrouver à quatre ou cinq mètres de l'animal, tremblant un peu.

-Je n'ai pas peur, Monsieur le Loup, assurai-je en m'accroupissant doucement dans l'espoir que l'animal finisse par venir à moi.

Il avait l'air fatigué et ma conscience me hurlait de le ramener chez les Diatiri, dans la jungle familiale. J'avais toujours imaginé avoir un lien spécial avec les animaux, pensant pouvoir communiquer avec eux au moyen de gestes ou de regards et si je n'avais pas peur, c'était justement parce que j'étais persuadée d'être capable d'arrêter un animal affamé dont les crocs s'apprêtaient à se refermer sur le cou de sa proie. J'étais ce que l'on appelle une optimiste. Et une grande naïve.

Codage par Saphira pour EPICODE


Nine muses, nine sisters
side by side or miles apart sisters will always be connected by the heart ♫ by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Kol Wolffram
Date d'inscription :
23/05/2017

Messages :
38

Je suis :
Fenrir, le grand loup furieux

J'ai :
34 ans

Mon Gamma est :
Un tatouage de patte de loup sur l'avant bras gauche

Votre pouvoir :
Métamorphose en loup

Je suis :
Vétérinaire et propriétaire du refuge "the wild hunt"

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Luke Evans

avatar
Yggdrasil

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Qui embarquerait un loup dans la bergerie ? [Teylor ]   Jeu 8 Juin - 9:21

Le muse de la dance de toute évidence...
C'était une belle nuit pour se promener à la Lune et le loup n'était​ visiblement pas le seul à profiter de la beauté de l'astre. L'animal pouvait entendre au loin un léger chant s'élever dans l'aire, un refrain mélodieux chantonné d'une voix claire. Il tourna une oreille distraite vers le son, mais ne se préoccupa guère plus de ce nouveau compagnon inattendu de promenade, bien plus focalisé sur sa recherche d'un point d'eau. Il avait grand besoin de se désaltérer.
Mais au fur et à mesure de sa progression, le chant faibli alors que sa source, elle, se rapprochait clairement. Intrigué, il lui porta alors plus d'attention. Le loup le senti bien avant de la voir, la brise menant à ses fins naseaux une impétueuse senteur florale pardessus laquelle flottait une odeur de laque et de déodorant. Puis sa silhouette se découpa aux traverses des ombres de la nuit, menu, fine, élancée et élégante. Une allure qui avait dû faire tourner la tête à bien des hommes.

Elle le vit aussi, cela il put le dire à son cœur qui s'accéléra, ainsi qu'à la légère odeur de peur qu'elle se mit à dégager. L'animal se demanda vaguement si elle avait été assez maligne pour ne pas le confondre avec un simple chien ou si elle avait simplement peur des gros canidés de compagnie . Quelque sois la réponse à cette interrogation l'élégante bipède devait tout de même avoir un instinct de survie un peu défaillant pour s'approcher comme elle le fit d'une créature qu'elle avait clairement identifié comme un prédateur et comme une potentiellement menace…

Elle commença à s'approcher de quelques pas et sa silhouette sortie doucement de l'ombre, devenant de plus en plus visible, de plus en plus claire, jusqu’à ce que son visage soit lui aussi dans la lumière, jusqu’à ce qu'il soit reconnaissable pour le loup… Kol ne l'avait jamais rencontré en dehors de fête, ce qui expliquait qu'il n'est pu reconnaitre son odeur. C'était elle, elle qui, par son insoutenable légèreté, avait blessé Yllo. Du moment qu'il avait su qu'elle était responsable du mal-être de sa protégée, le vétérinaire ne s'était pas privé pour lu montrer son hostilité. Les loups ne s'en privèrent pas moins ce soir.
Un grondement féroce roula dans sa gorge et se déversa par sa gueule entrouverte aux babines retrousser. Son imposante carrure sembla vibrée sous ce son alors qu'il se ramassait sur lui-même dans une position menaçante, tassant son corps, arquant son dos. Ses oreilles se rabattirent sur son crâne jusqu'à disparaitre dans son sombre pelage qui s'était hérissé.

Mais elle avança toujours, pas par pas, doucement, comme si elle voulait l'apprivoiser, faisant fie à toutes ses menaces, de toutes ses mises en garde. Les loups se mirent doucement à partager la curiosité de la femme et firent mourir petit à petit son grognement dans sa gorge. Elle sentait toujours la peur et les yeux affinés du canidé pouvaient voir ses muscles tendus par l'appréhension, il redressa les oriels, de plus en plus intriguer par la jeune femme, il ne pue s'empêcher de faire un demi-pas dans sa direction, alors qu'elle poussait le vice jusqu'à s'accroupir devant lui.

- Je n'ai pas peur, Monsieur le loup…


S'il avait pu arquer un sourcille, il l'aurait fait…
Kol resta interdisent quelques secondes devant cette affirmation qu'il savait des plus fausses avant que du brusque soubresaut n'agitentses puissantes épaules. Le son saccadé s'échappa de sa gueule n'avait plus rien à voir avec le grognement de plus tôt. C'était un rire, le loup riait, se moquant clairement de la bipède.
Il décida d'ailleurs de rire encore un peu aux dépens de la muse. D'un bon, il engloutit les quelques pas qui les séparaient et sa mâchoire claqua brillamment à quelques centimètres à peine du visage de la jeune femme. De quoi lui faire une belle ferrailleuse, de quoi la faire chuter même peut-être ?

Le loup s'assit ensuite face à elle, les oreilles bien droites et l'œil moqueur.

code by lizzou × gifs by tumblr


Le loup Fenrir marchera la gueule béante, la mâchoire inférieure rasant la terre et la mâchoire supérieure touchant le ciel et il l'ouvrirait davantage encore s'il y avait la place. Le loup engloutira Odin, et telle sera sa mort × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Qui embarquerait un loup dans la bergerie ? [Teylor ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui embarquerait un loup dans la bergerie ? [Teylor ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Le loup est invité dans la bergerie (pv Pandore)
» Quand le loup arrive dans la bergerie [Topic terminé]
» un loups dans la ville ainsi que des pirates et un chasseur sans m'oubliez moi ainsi que les civils...
» L'Opéra ou comment brûler un loup dans la chaufferie [Chastity, Comte] [20/12/41]
» Empreinte de Loup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fall of Olympus :: Quartier Ouest :: Thissio :: La Maravilla-
Sauter vers: