Bienvenue sur The Fall of Olympus !
Le forum a ouvert ses portes le 24 février 2017.
Venez en grands nombre ! Nous attendons plus que toi !
Le forum connait une baisse d'activité suite au vacances.
Soyez indulgent.
Sinon TFO vous souhaite bonne vacance à tous!

Partagez | 
 

 {Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar

MessageSujet: {Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis   Lun 5 Juin - 12:29

Cela fait maintenant près de deux heures que je chasse un chevreuil au pelage d'or. Il est rusé se pose hors de ma portée et repart en courant dès que je me décale pour l'avoir dans mon viseur. Je souris. Il est malin. Je pourrais utiliser mon pouvoir pour le maintenir en place, mais le plaisir de la chasse en serait grandement diminué, et je ne trouverai pas de grand mérite dans sa capture. Non, si je parviens à le toucher d'une de mes flèches, ce sera à la sueur de mon front, et ça prouvera mes capacités de chasseuse. Je suis certes dans le corps d'une humaine, mais je n'en reste pas moins la déesse de la chasse, et ce n'est pas cette enveloppe misérable qui m'arrêtera.

En silence, je grimpe dans un arbre à une vingtaine de mètres de mon cervidé. Je m'installe sur une branche solide, un genou posé pour l'équilibre. Je le vois, en train de me narguer, à arracher des touffes d'herbes sous mes yeux. Je souris, lève mon arc, sors une flèche de mon carquois, bande la corde... J'ai à peine le temps de fermer un oeil que le chevreuil relève la tête, oreilles tendues. Je pince les lèvres et lâche la flèche. Trop tard, évidemment, il a disparu à la seconde où j'ai relâché la pression dans mes doigts. Un vrai défi que ce spécimen.

Je me laisse tomber au sol avec légèreté et entame à nouveau la poursuite au pas de course. Mes pas sont légers, je ne fais aucun bruit, même quand je me penche pour récupérer ma flèche en bois de sycomore et en pointe d'argent. J'esquive les branchages avec agilité, saute par-dessus les racines, en gardant un oeil fixé sur la silhouette gracile de ma proie. Un dernier bond et je ralentis le pas. L'animal halète, visiblement à bout de souffle, là où je suis aussi fraîche qu'au réveil. Je me glisse derrière un tronc épais et guette de l'oreille le moment où il s'arrêtera totalement. Quelques secondes s'écoulent seulement avant que les bruits de sabots ne s'éteignent. Je souris. Enfin.

Ma flèche en main, je la pose sur mon arc et pose un genou au sol. La pointe de ma flèche brille sous un rayon de soleil levant. Ma respiration est lente et silencieuse, aucun bruit ne vient troubler le silence ambiant. Un oeil fermé, je vise méticuleusement la gorge du chevreuil, pour lui procurer une mort rapide et avec une moindre douleur. J'inspire et ajustant ma flèche et expire en relâchant la corde. La pointe de ma flèche file à une vitesse impressionnante, pourtant elle n'atteint pas la gorge. Un craquement sonore a retentit derrière moi, faisant relever sa tête à ma proie maintenant au sol. Une plaie saigne sur son épaule, lui empêchant de fuir. Sans regarder derrière moi, je courre vers ma proie, tire un poignard du fourreau qui me traverse la poitrine et tranche la gorge du chevreuil.


Je suis désolée pour cette souffrance inutile, tu t'es bien battu.

Les yeux vitreux, la bête pousse son dernier soupir. Sa patte tremble une dernière fois avant de s'immobiliser totalement. Je lui ferme les yeux puis me relève, une colère froide dans la voix.

Je sais que quelqu'un est ici. Montrez-vous ou ma flèche vous trouvera.

Je retire violemment la flèche de l'épaule du chevreuil et l'arme sans prendre la peine de l'essuyer. Lentement, j'effectue un mouvement circulaire pour tenter de repérer l'intrus.
Revenir en haut Aller en bas
Olympéa C. Valdez
Date d'inscription :
20/05/2017

Messages :
66

Je suis :
Humaine

J'ai :
24 ans

Je suis :
Mannequin et étudiante en art dramatique

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Demi Lovato

avatar
Admin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: {Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis   Sam 10 Juin - 11:18

Je ris à la blague d'Alessandro avant d'avaler un nouveau shot, je pars ensuite me déhanchée toute seule en plein milieu de son bar en fermant les yeux. Cela faisait maintenant quelques heures que je suis dans le bar de mon ami à boire, à rire, à draguer et à danser. Bien que je supporte assez bien l'alcool je sentais que j'étais en train de frôler de plus en plus mes limites mais ça ne m'avait pas empêcher de boire encore et encore. Quelques minutes plus tard je me retrouve à l'arrière de l'établissement, j'ai la tête qui tourne et les jambes qui tremblent. Je décide de marcher un peu pour reprendre mes esprits, je m'enfonce alors dans la forêt qui se trouve à proximité. J'ai un peu beaucoup de mal à marcher et m'appuie tant bien que mal sur tout ce que je trouve, aussi bien arbres que branches et rochers. Ma vision est floue par moment et je fini par me prendre les pieds dans une racine, je m'écroule dans un bruit sourd. Je ne me souviens même pas si j'ai pousser un cri ou non mais je m'insulte moi-même en voyant que j'ai déchiré mon chemiser, ce dernier laissant voir, désormais, ma poitrine plus que d'ordinaire. Manquerait plus qu'un pervers soit dans les parages !

Je sursaute en entendant quelqu'un parlait, je me retourne lentement et aperçois une fille qui braque un flèche dans ma direction tout en m'ordonnant de me montrer. Je ne réfléchis même pas une seconde et fait ce qu'elle me dit, j'ai pas envie de lui servir de cible moi ! Je retire mes escarpins rapidement pour pouvoir marcher et m'avance dans sa direction en essayant de ne pas tomber une seconde fois.


Sexy devil <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: {Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis   Sam 10 Juin - 11:57

Il ne faut que quelques secondes pour qu'un nouveau craquement se fasse entendre. Je pivote rapidement vers la provenance du bruit et pointe ma flèche sur la silhouette qui se découpe dans les arbres. Elle titube en avançant lentement et je dois plisser les yeux pour reconnaître les formes d'une femme avant qu'elle ne soit près de moi. Elle s'arrête à un mètre de mon arc, ses chaussures en main et son chemisier en lambeaux. Je lève les yeux vers son visage. Elle est complètement bourrée.

Je grimace. L'aube commence à peine et cette femme est déjà -ou toujours-complètement ivre. Ca me dégoûte. Comment peut-on vivre comme ça? Elle n'a aucun respect pour son corps, ce qui ne pousse certainement pas les gens à la respecter. Foutus humains.

La prenant en pitié, j'essuie ma flèche sur mon pantalon et la range dans le carquois. Je pose mes armes au sol et retire ma veste en daim pour lui tendre, me retrouvant en t-shirt avec mes fourreaux bien visible sur ma poitrine et mon ventre.


Habilles-toi. Et assieds-toi, je ne voudrais pas devoir te porter si tu te blesses.

Je la regarde avec dédain, jugeant ses chaussures inconfortables et sa mine de droguée. Elle doit certainement bien s'entendre avec mon frère, je suis sûre qu'elle est une habituée de ses sauteries. Pathétique. Je lui donnerais bien une aspirine, mais je n'en utilise jamais, je ne suis même pas sûre d'en avoir chez moi alors bon. Je détache la gourde qui est retenue contre ma cuisse droite par deux lanières de cuir et lui lance, pour tester sa réactivité et pour l'aider à se dessaouler.

Bois. C'est de l'eau, tu connais?

J'affiche un sourire moqueur. Vu son état, je doute que quelques gorgées d'eau lui suffisent, peut-être qu'un café lui conviendrait mieux. Mais, encore une fois, ce n'est pas quelque chose que je bois régulièrement et en emporter lors de mes chasses ne serait pas pour me convenir. La caféine me déconcentrerait, me ferait perdre mon sang-froid. Non, elle devra se contenter d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Olympéa C. Valdez
Date d'inscription :
20/05/2017

Messages :
66

Je suis :
Humaine

J'ai :
24 ans

Je suis :
Mannequin et étudiante en art dramatique

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Demi Lovato

avatar
Admin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: {Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis   Mer 14 Juin - 21:55

La fille semble être une chasseresse vue tout l’attirail militaire qu'elle porte. Elle pose ses armes aux sols avant de retirer sa veste et de me la donner, je m'en saisi puis l'enfile en tremblant. La fille m'ordonne de m'assoir, habituellement je ne laisserai personne me donner des ordres mais dans mon état actuel je ne suis pas en condition pour discuter ce qu'elle me dit et je m'assois donc sur un tronc d'arbre coupé. Je serre sa veste contre moi, essayant de garder du mieux que je peux la chaleur de mon corps. Je passe une main dans mes cheveux pour écarter une mèche loger devant mes yeux. Je dévisage ma "sauveuse", très jolie et assez badass avec toutes ces armes accroché un peu partout sur elle.

Elle me dévisage avec un sourire moqueur et plein de dédain. Je me sens honteuse de me retrouver devant elle dans cet état, d'habitude c'est moi qui adresse ce genre de sourire aux gens que je trouve pathétique. La chasseuse me lance une gourde que j'attrape difficilement, cependant je l'attrape quand même. Une fois la gourde en main elle me lance une remarque désagréable, évidemment que je sais ce qu'est de l'eau ! Connasse... Je débouche la gourde et bois quelques gorgées d'eau fraîche, je ferme les yeux tandis qu'elle coule dans ma gorge en nettoyant les restes d'alcool.

- Merci...


Ma voix est faible et on dirait que j'ai dû mal à parler, lorsque je m'exprime j'ai mal à la gorge. J'ai certainement du choper froid et les vapeurs de l’alcool n'ont certainement rien arrangés. Je serre plus fort sa veste contre moi, me réchauffant tant bien que mal.


Sexy devil <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: {Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis   Mer 14 Juin - 22:41

Je pince les lèvres quand elle rattrape la gourde au vol. Au moins elle a gardé quelques réflexes, elle n'est pas aussi éméchée que je le pensais, en fin de compte. Je la laisse boire en silence et hoche la tête quand elle me remercie. Polie, c'est déjà ça de prit. Une pointe de pitié - ou bien est-ce de la compassion ? - me traverse les yeux et je me surprends à aller m'accroupir devant elle, à environ un mètre de distance. Je suis presque étonnée de voir que ses yeux ne sont pas tellement injectés de sang. Pas autant que Dionysos quand il finit ses soirées, en tout cas, même s'il n'est pas vraiment une référence... Dieu de l'excès, il est toujours le plus amoché de tous ses invités.

Quel est ton nom? Je m'appelle Artémis.

Elle devrait se souvenir de son nom, je pense. J'espère, du moins, n'ayant moi-même jamais expérimenté ce genre de situation. Je récupère doucement ma gourde et la rattache à ma cuisse. Elle continue d'avoir froid malgré ma veste, vu ses tremblements, et je la comprends ; les nuits sont fraîches malgré la saison. Etant moi-même habituée, je ne montre aucun signe de froid, même si je ne porte plus qu'un simple t-shirt en coton.

Je ne sais pas trop pourquoi je lui ai donné mon nom, ni même pourquoi je lui demande le sien. Est-ce par compassion? Par pitié? Ou simplement parce que, de toute façon, elle ne se rappellera rien dans quelques heures? J'aurais pu la laisser là et repartir avec mon chevreuil sur les épaules mais voilà que je lui demande son nom! Et puis quoi, je deviens amie avec elle? Ridicule.


Tu habites loin d'ici? Quelqu'un sait que tu es là qui pourrait venir te chercher?

J'essaye de prendre un ton doux et compatissant, mais je ne peux m'empêcher de la juger et ma voix reste ferme, voire sèche. J'espère qu'elle dira que oui, quelqu'un va venir, sinon je serai obligée de la ramener chez elle histoire d'avoir bonne conscience.

J'en rirais presque... moi, je m'inquiète de la vie minable d'une mortelle! A croire que je me ramollis, Zeus arrive à ses objectifs. Pathétique. Enfin, c'est peut-être juste parce que cette fille est tellement pathétique qu'elle en devient attachante, qui sait? Rien à voir alors avec sa nature d'humaine, en ce cas. Ouais bon, on se rassure comme on peut, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Olympéa C. Valdez
Date d'inscription :
20/05/2017

Messages :
66

Je suis :
Humaine

J'ai :
24 ans

Je suis :
Mannequin et étudiante en art dramatique

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Demi Lovato

avatar
Admin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: {Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis   Jeu 15 Juin - 18:58

Je regarde autour de moi et essaye de trouver un semblant de béton qui pourrait m'indiquer où se trouve la civilisation mais je ne trouve rien, même pas un pauvre petit morceau de macadam. Artémis ? Joli nom. Encore une dont les parents sont fan de mythologie grecque. Olympéa, Olympe, vous voyez où je veux en venir ?

- Mon nom est Olympéa.

Je passe mes mains sur mon visage, histoire de me sortir des effets de l'alcool. Putain dans quoi je me suis encore foutu ? Bon après c'est pas si grave de se perdre dans les bois, j'ai déjà vu pire. Comme travailler pour le parrain d'Athènes et dealer pour lui. Oui je n'étais pas une gentille petite fille et alors ?! Qu'est ce que ça peut vous foutre ? Je lève les yeux vers Artémis. Si j'habite loin d'ici ? Je sais même pas où je suis bordel ! Si quelqu'un sait que je suis là ? Alessendro mais il est tout aussi plein que moi, quant à ma mère ça fait deux jours que je ne l'ai pas croisé. Je fais un signe négatif de la tête.

- Non, personne n'est au courant que je se sortais cette nuit.


Tout ce que j'espère c'est que cette fille ne va pas m’abandonner en pleine forêt à moitié déshabillée, faites qu'elle reste m'aider, s'il vous plait ! Promis après je serai sage !


Sexy devil <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: {Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis   Jeu 15 Juin - 20:21

Olympéa. Elle n'imagine même pas à quel point son nom est approprié à ce qui se passe à Athènes. Je souris ironiquement puis me relève, commençant à avoir des fourmis dans les pieds. Je fais quelques pas d'un côté puis de l'autre pour réactiver ma circulation puis m'arrête devant elle. Elle ne semble vraiment pas bien et je croise les doigts pour qu'elle ne vomisse pas sur ma veste. Il m'a fallut des jours et beaucoup de travail pour tanner la peau et la coudre à la main pour qu'elle soit parfaitement ajustée. Ce serait du gâchis.

Je pince les lèvres quand elle me dit que personne ne sait qu'elle est là. Il va falloir que je m'en occupe moi-même, on dirait. Je soupire. J'espère au moins qu'elle saura retrouver le chemin de sa maison quand je l'aurai ramenée à la civilisation! Je n'ai pas envie de devoir demander dans la rue si quelqu'un la connait, encore moins la ramener chez moi en attendant qu'elle dessaoule!

Je me penche pour ramasser mon arc et mon carquois et les tends à la fille.


Tiens-moi ça, tu veux bien?

En quelques enjambées, je rejoins le chevreuil mort qui gît dans l'herbe. Je m'agenouille dos à lui et force sur mes bras pour faire passer ses pattes avant sur mon épaule droit ; ses arrières sur la gauche. Je me relève difficilement, l'animal sur mon dos. Je ne compte évidemment pas le porter jusqu'à chez Olympéa, elle habite peut-être à l'autre bout de la ville, mais je vais le poser sous le couvert des arbres, près de la route. Ainsi, je pourrai le récupérer dans la journée et le ramener chez moi.

J'espère que tu auras la force de marcher, je ne pense pas pouvoir te porter en plus de cet animal.

Humour ou moquerie, je ne sais pas trop ce que c'était. Quoiqu'il en soit, elle a intérêt à savoir tenir sur ses pieds, sinon je la laisse se démerder toute seule. D'un pas vif et léger malgré le poids qui pèse sur mes épaules, je prends la direction du sud, d'où est venue Olympéa. Qu'elle me suive ou pas, c'est son problème. Je vais la guider, pas la materner. Les minutes passent tandis que le soleil se lève de plus en plus, éclairant notre chemin.

Les arbres se font de moins en moins nombreux à mesure qu'on s'éloigne, pour finir par disparaître au profit d'un dallage qui évoque un parking. Celui du bar où elle s'est défoncée, peut-être? Je pose mon chevreuil derrière un des rares troncs qui restent et agite mes épaules avec soulagement. Quand je me retourne, elle est là, et c'est avec soulagement que je récupère mes armes.


Tu sais où on est, là? Tu habites loin?
Revenir en haut Aller en bas
Olympéa C. Valdez
Date d'inscription :
20/05/2017

Messages :
66

Je suis :
Humaine

J'ai :
24 ans

Je suis :
Mannequin et étudiante en art dramatique

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Demi Lovato

avatar
Admin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: {Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis   Jeu 22 Juin - 17:58

Je suis un peu surprise lorsque la fille me tends son arc et son carquois de flèches, je m’en saisi à sa demande. Je regarde ses armes, je me souviens que lorsque j’ai vue Hunger Games j’avais eu envie de savoir aussi bien tirer à l’arc que Katniss. Cependant, je n’ai jamais eu le courage de prendre des leçons de tir à l’arc. Je lève les yeux vers Artémis et la vois se pencher dans l’herbe pour ramasser quelque chose, je déglutis lorsque je comprends que c’est un animal mort. Je sens que mes intestins vont me lâcher si jamais elle me demande de l’aide pour le porter. Lorsqu’elle me dit que je devrais marcher sans son aide car elle ne peut pas m’aider tout en portant le chevreuil mort, j’en suis plus que soulagée.

- Oui oui, ça ira.


Elle n’attend même pas ma réponse et détale comme un lapin. Je me relève, glisse son carquois sur une épaule puis prend son arc dans une main et mes chaussures dans l’autre avant de la suivre. Plus on avance, plus le soleil est haut dans le ciel et moins il y a d’arbres. Je suis la chasseuse tant bien que mal en évitant les obstacles. Obstacles qui n’ont pas l’air de la gênée plus que ça vue la façon dont elle esquive les branches et les racines qui se dressent sur notre passage.

Nous arrivons enfin sur un parking que je reconnais comme étant celui du bar d’Alessandro. Artémis dépose sa proie derrière un tronc d’arbre avant de se tourner vers moi et me questionner.

- Oui, je sais où nous sommes.

Je tourne sur moi-même avant de continuer.

- J’habite à Kallithea.


Sexy devil <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: {Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis   Jeu 22 Juin - 21:43

Elle m'a suivie sans broncher, c'est bien. Je lui fait un signe de tête qui se veut encourageant. Au moins, elle sait où nous sommes, c'est déjà une bonne chose. Peut-être qu'avec un peu de chance elle saura retrouver le chemin jusqu'à chez elle sans moi? Et je vais pouvoir reprendre mon chevreuil et rentrer tranquillement chez moi pour le vider, le dépecer et mettre la viande au congélateur. Je tiendrais plus d'une semaine à coup sûr, vu sa taille. Sauf que... Elle habite à Kallithea. A l'autre bout de la ville. Evidemment. Et je ne suis pas sûre qu'elle tienne jusque là sans une tasse de café ou, du moins, un bon repas pour la remettre sur pieds. Elle n'est pas en état de conduire et je préfère marcher que me retrouver derrière le volant d'une de ces boites de ferraille. Si je savais le faire, je lui volerais bien une des rares voitures qui sont sur le parking mais je ne saurais même pas la faire démarrer sans clé alors bon.

Et je suppose que personne ne peut venir te chercher?

Ne sachant pas quoi faire, je passe une main dans mes cheveux, défaisant partiellement ma natte. Je suis en compagnie d'une fille bourrée, visiblement sur le point de vomir, avec un chevreuil mort qui n'attendra pas des jours avant de se décomposer. Et il faut que j'aille bosser en plus de ça! Je n'ai absolument pas le temps de la ramener chez elle.

J'habite à deux rues d'ici alors je te donne deux possibilités : tu te démerdes pour rentrer chez toi, ou alors tu viens avec moi, tu dors, tu manges, tu dessaoules et seulement alors tu te démerdes pour rentrer chez toi.

Je la regarde droit dans les yeux pendant deux secondes avant de refaire comme dans la forêt : je me détourne et pose l'animal mort sur mes épaules avant de partir. Si elle me suit, tant mieux pour elle, sinon, tant pis. Mais qu'elle n'espère pas que je vais l'attendre ou venir la rechercher si elle ne vient pas! J'étais parfaitement sérieuse ; si elle ne vient pas, elle se démerde, et mon offre n'est pas illimitée.

Je tourne à gauche en sortant du parking et avance à un bon rythme sur 500 mètres, fusillant du regard tous ces foutus humains qui me dévisagent. Ils se demandent sûrement pourquoi je promène un chevreuil avec moi, mais ce ne sont pas leurs affaires. Contrairement à eux, je ne dépense presque rien en nourriture, moi. Je tourne à nouveau à gauche pour m'engager dans ma rue et la remonte jusqu'à ma maison, la dernière à droite. Je lâche ma proie devant la porte que je m'empresse de déverrouiller. Si Olympéa m'a suivie, elle n'aura qu'à enjamber le cadavre pour entrer pendant que je fouille dans les armoires de ma cuisine pour trouver du café - ne me demandez pas comment il est arrivé là. Je pose deux tasses sur la table et les remplit du liquide fumant et de sucres.
Revenir en haut Aller en bas
Olympéa C. Valdez
Date d'inscription :
20/05/2017

Messages :
66

Je suis :
Humaine

J'ai :
24 ans

Je suis :
Mannequin et étudiante en art dramatique

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Demi Lovato

avatar
Admin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: {Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis   Dim 25 Juin - 11:40

Sa question n'en est pas une, c'est un reproche. En même temps, je la comprends, elle s'est retrouvée avec une fille complétement imbibée d'alcool sur les bras sans avoir rien demandé à personne. Deux possibilité ? Eh bien je suis la seconde. De un je n'arriverai pas à retrouver mon chemin en étant toujours sous l'emprise de l'acool et de deux en rentrant chez moi je vais devoir affronté ma mère qui va m'engueuler et me rabâcher que je ne suis bonne qu'à me bourré la gueule et que je ne ferais jamais rien de ma vie. Sympa ma mère, vous ne trouvez pas ? Lorsqu'Artémis me regarde dans les yeux j'ai l'impression qu'elle me transperce de part en part, quelques instants plus tard elle tourne les talons et s'éloigne avec son chevreuil sur le dos.

Je raffermis ma prise sur son arc et m'engage à sa suite sans même avoir rechaussé mes talons. Nous avançons rapidement, le peu de gens que nous croisons à cette heure nous fixent comme des phénomènes de foire. En même temps je vous laisse imaginé le tableau, une femme portant un animal mort suivit d'une fille plus jeune marchant pieds nus et munie d'un arc ainsi que d'un carquois. Nous finissons par atteindre la maison de la chasseresse, elle dépose son gibier sur le pas de sa porte et entre. J'hésite à la suivre pendant une fraction de secondes avant de franchir la porte à mon tour en enjambant mon compagnon d'infortune. Je la rejoins à une table où elle à déposé deux tasses fumantes, je dépose son arc et son carquois sur la table avant de m'assoir sur une chaise.


Sexy devil <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: {Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis   Dim 25 Juin - 21:14

Quand je me retourne vers la table, je la vois, assise devant sa tasse. Une bonne chose, d'ailleurs, vu que j'avais oublié mes armes qu'elle tenait toujours. Je me serais retrouvée bien embêtée sans mon arc, dont je me sers bien plus souvent que mes nombreuses lames. Un silence s'installe dans la pièce et j'écoute les oiseaux chanter par la porte ouverte. Je bois mon café sans parler, attendant que la fille dessaoule et reprenne ses esprits. Avec un peu de chance, elle sera vite en état de partir, ou au moins d'appeler un taxi pour s'en aller. Sinon, elle devra me regarder m'occuper du chevreuil et je n'ai pas spécialement envie de la voir dégueuler chez moi - surtout qu'elle ne sera même pas en état de nettoyer après. Les minutes passent et je finis mon café la première. Toujours sans un mot, je pose ma tasse dans l'évier.

Tu veux manger ou dormir ou quoi? Je vais m'occuper de la bête donc il faudra que tu t'occupes seule, sauf si tu veux m'aider...?

En attendant sa réponse, j'ouvre le frigo et en sort un plat de lapin rôti froid. Ce n'est bien sur pas conventionnel pour le petit déjeuner, mais elle s'en accoutumera bien. Si elle s'attendait à avoir des croissants ou quoi, elle n'ira qu'à voir ailleurs. Ce n'est pas le genre de chose que je peux attraper dans la nature et je ne suis pas du genre à cuisiner. Elle n'aura qu'à s'en contenter. J'attrape un blanc de lapin et mords dedans sans me soucier des bonnes manières.

Je peux aussi te trouver des fringues, si tu veux? On doit faire la même taille, à peu près.
Revenir en haut Aller en bas
Olympéa C. Valdez
Date d'inscription :
20/05/2017

Messages :
66

Je suis :
Humaine

J'ai :
24 ans

Je suis :
Mannequin et étudiante en art dramatique

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Demi Lovato

avatar
Admin

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: {Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis   Mar 27 Juin - 16:12

Je pose mes mains sur la tasse brûlante et la porte à mes lèvres, lorsque le café coule dans ma gorge c'est comme si mon corps était complétement desséché et qu'on venait m'hydrater. Au fur et à mesure, la chaleur m'envahit et réveille mes membres engourdis. J'adresse un sourire de remerciement à Artémis. Je ferme les yeux, laissant le café faire son effet et faire disparaître les dernières traces d'alcool dans mon corps. Lorsque j'ouvre à nouveau les yeux, la chasseuse à déjà terminé son café et à même nettoyer sa tasse, je dépose la mienne, à présent vide, sur la table. Au mot dormir, c'est tout mon corps qui me crie que c'est une bonne idée, une meilleure idée que de l'aider à vider le chevreuil de ses boyaux.

- Je pense qu'il vaudrait mieux que je dorme un peu...


Artémis ouvre son frigo et vient déposer ce qui ressemble à un lapin sur la table, je la regarde en arracher un bout avant de le manger. Je grimace intérieurement tandis que mon ventre grommelle et m'engueule presque pour que je mange. Je fini par céder et attrape un morceau du lapin froid que je fourre dans ma bouche. Hormis la froid, c'est très bon si bien que j'en reprends un peu. Des fringues ? Je baisse les yeux vers mon chemisier blanc, qui n'est plus très blanc et qui, en plus, est déchiré de bas en haut.

- Vraiment ? Ça serait génial, merci beaucoup à toi.

Je lui souris, essayant de transmettre toute ma gratitude dans mon regard. Artémis fini par se lever, sors de la pièce et revient quelques minutes plus tard avec un pull que je m'empresse d'enfiler.


Sexy devil <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: {Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis   Mer 28 Juin - 9:21

Je hoche la tête quand elle me dit qu'elle voudrait dormir. Excellente idée, ainsi je pourrai bosser sans l'avoir dans mes pattes à longueur de journée. Je la regarde hésiter devant le lapin puis craquer pour deux morceaux. A croire que je ne suis pas si mauvaise cuisinière que ça finalement. J'attends patiemment qu'elle finisse son petit déjeuner et son café puis monte dans ma chambre pour lui chercher un pull que je ne porte jamais, une espèce de sweat que je ne me rappelle pas avoir acheté. Quand je redescends, elle n'a pas bougé d'un poil. Je lui tends le vêtement et récupère ma veste en daim pour l'accrocher près de la porte.

Viens, allonges-toi sur le canapé.

Je lui prête un coussin et une couverture et la regarde s'endormir rapidement. Je souris amèrement. Moi, Artémis, je suis en train d'héberger une foutue humaine ivre dans ma maison, je lui prête des fringues et mon canapé. Qu'est-ce qui m'arrive, hein? Je secoue la tête, décidée à la virer de chez moi dès qu'elle ouvrira les yeux. Je lui laisserai le pull, quand même, plus pour m'en débarrasser que par bonté d'âme. Oui, c'est ce que je vais faire.

Mettant sa présence de côté, je retire ma plus longue lame du fourreau accroché à mon côté gauche et me dirige vers le chevreuil. Il est temps de commencer ma journée comme d'habitude, sans obstacles à son bon déroulement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: {Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis   

Revenir en haut Aller en bas
 
{Terminé} Le silence est une vertu que seuls les vertueux apprécient • Olympéa et Artémis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» La patiente est une vertu
» Hermione Granger ( terminée)
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fall of Olympus :: Archives de la ville :: Archives de la Ville :: RP Terminés-
Sauter vers: