Bienvenue sur The Fall of Olympus !
Le forum a ouvert ses portes le 24 février 2017.
Venez en grands nombre ! Nous attendons plus que toi !
Le forum connait une baisse d'activité suite au vacances.
Soyez indulgent.
Sinon TFO vous souhaite bonne vacance à tous!

Partagez | 
 

 Damn, I miss the trees • Iris et Atrémis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Artémis L. Fowler

Date d'inscription :
01/06/2017

Messages :
237

Je suis :
Artémis

J'ai :
27 ans

Mon Gamma est :
Un pendentif en forme de croissant de lune (argent + améthyste)

Votre pouvoir :
Contrôler les animaux

Je suis :
Zoologiste éthologiste

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Lucy Kate Hale

avatar
Garcia

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Damn, I miss the trees • Iris et Atrémis   Lun 5 Juin - 21:34

Je ne suis pas une grande fana de caféine ou de chocolat, ou de ce genre de choses dont les humains raffolent. Je bois de l'eau de source, de préférence en bouteille et du robinet si vraiment je n'ai pas le choix. S'il m'arrive parfois de boire du café, c'est uniquement pour l'énergie qu'il me procure, le soir en bossant ou le matin après une nuit de chasse. Je ne prends du chocolat chaud que si j'ai besoin de sucre ou de chaleur, et certainement pas avant de bosser ; cette boisson a le don de m'endormir aussi efficacement qu'une tasse de camomille.

J'ai passé la nuit à étudier le rythme de sommeil des renards, la façon dont les parents se positionnent pour protéger les petits, l'art de ne dormir que d'une oreille et de se réveiller au moindre bruit. Je m'étais perchée sur une branche large avec une vue imprenable sur l'intérieur du terrier. Appareil photo autour du cou, calepin en main et des barres de céréales en poche, j'ai veillé tout du long, prenant des notes aussi inutiles qu'amusantes, pour passer le temps et pour être super complète. Ainsi, je sais que les renards comptent entre sept et huit respirations par minutes en sommeil profond, douze à treize en état d'éveil. Les renardeaux aiment se réveiller en alternance pour attaquer leurs frères dans leur sommeil, histoire d'être sûr qu'ils ne sont pas morts. Trop mignon.

De ce fait, malgré mon endurance hors norme -des heures d’entraînements- la fatigue ne peut pas être repoussée à l'infini. Il me faut un coup de jus pour reprendre des forces et tenir jusqu'à ce soir. Evidemment, je ne suis pas en état de chasser donc je vais devoir... faire les boutiques. Et me mêler aux humains. Quelle horreur... Pour retarder le moment où je vais devoir fréquenter ces gens, j'emprunte le chemin de terre reliant les bois à mon jardin. Devant la porte d'entrée, je retire mes bottes puis entre et monte prendre une douche et me changer. J'enfile un jean avec lequel il est impossible de courir et un chemisier en coton noir. De retour dehors, je passe mes bottes sous l'eau et les glisse à mes pieds. En cuir noir, elles ne sont pas trop moches et ne devraient pas trop faire tache.

Une demi-heure plus tard, j'arrive à Kallithea, un quartier que je ne visite pas souvent. Mais c'est là qu'ils font le café le plus efficace alors bon. J'entre dans le Starbucks déjà bien rempli et me dirige droit vers la caisse.


Un café serré avec une pointe de lait et du sucre.

Je prépare ma monnaie pendant que le serveur rempli mon gobelet et repars en moins de deux minutes. Ma main libre est sur la poignée de la porte quand une pression sur mon dos me fait perdre l'équilibre. J'essaye de me retenir mais dois faire un choix : rester debout et perdre mon café ou tomber et... perdre mon café. Je lutte donc pour garder au moins ma dignité et renverse ma boisson sur mon chemisier.

Me retournant, je lâche mon gobelet au sol et fusille la cause de ma chute du regard.


Tu peux pas faire attention, humaine? J'espère au moins que tu me rembourseras ma boisson.

Bras croisés, je fusille l'humaine du regard, attendant ses excuses.


Yes... Maybe I feel lonely sometimes, but I don't know how to live with others.
Yes, I can be a bitch, but it's my only protection against suffering.
Yes, I can be rude, but I don't know how to be polite.
Maybe I just need someone to teach me how to be human after all...


Revenir en haut Aller en bas
Zacharie Zeus Condat

Date d'inscription :
22/02/2017

Messages :
10

Je suis :
Zeus

J'ai :
des millénaires

Mon Gamma est :
Aucun

Votre pouvoir :
Maitrise des cieux

Je suis :
Le roi des dieux

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Jeff Bridges

avatar
Zeus

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Damn, I miss the trees • Iris et Atrémis   Mar 6 Juin - 16:53



       
Damn, I miss the trees
Iris et Artémis
Zeus se promenait par là quand une envie soudaine de caféine se fait ressentir. Le roi des dieux avait pris gout à cette délicieuse boisson. Il se dirigea donc vers le Starbuck. Peu avant il mit des lunettes de soleil et changea d'apparence. Il ne voulait pas que ces enfants le voit et encore moins les citoyens d'Athènes. Disons que depuis leur chute et qu'il est devenu maire d'Athènes, il avait apprit à changer d'apparence quand il voulait se promener dans la ville librement.

Bref, il entra dans la boutique. Il fit la queue comme tout le monde. Il attendait patiemment quand soudain il entendit une jeune fille dire à une autre femme:

"Tu peux pas faire attention, humaine? J'espère au moins que tu me rembourseras ma boisson."

Il regarda la jeune femme. Il sourit. Il avait reconnu sa fille, Artémis. Il soupira. La jeune déesse n'était plus aussi tendre qu'avant... La chute l'avait transformer et il savait que cette dernière lui en voulait énormément. Il ferma les yeux et entra en communication mental avec sa fille. Seulement elle pouvait l'entendre.

"Artémis, ma chérie... Dois-je te rappeler que tu dois être discrète? Tu veux qu'on te prenne pour une folle? Je te rappelle qu'aux yeux des humains, tu en es une aussi! Tu dois t'y habituer! Oublie Olympe, tu n'es pas prête à le revoir. Ta vie est maintenant à Athènes que ça te plaise ou non. Tu ne voudrais pas que je te punisse quand même? Ceci est mon avertissement, la prochaine fois, je te sanctionne sévèrement!"

L'homme ouvrit les yeux. Il espérait qu'elle ait compris. De toute manière, sa fille pouvait toujours le rechercher du regard mais celle-ci le trouvera point. Il avait changer son apparence. L'homme entend la réponse de sa fille parce que cette dernière pouvait lui parler par télépathie si elle le voulait. Cependant, il ne lui répondit pas. Il commanda un café et sortit de la boutique. Le roi des dieux a des yeux partout... Vous en avez maintenant la preuve...


HRP: Une petite piqûre de rappel. Même si Artémis n'aime pas les humains, elle doit se montrer discrète. Zeus n'interviendra plus sur ce RP.
© nestie luv.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Damn, I miss the trees • Iris et Atrémis   Jeu 8 Juin - 15:29

Et voilà une matinée bien productive, je viens de recevoir une cliente particulièrement exigeante, qui savait très bien ce qu'elle ne voulait pas mais n'était pas sur de ce qu'elle voulait non plus. Cette recherche fut difficile et a presque mis mes nerfs en pelotes, on a passé 4h30 pour avoir un début d'approche. J'ai trouvé et obtenu les informations concernant le physique de son âme sœur.

Après cette matinée riche en tension et en nervosité, j'ai proposé à ma cliente de nous octroyer une petite pause déjeuné. Et je ne vais pas vous mentir,
j'avais vraiment besoin d'une dose de caféine pour me rebooster et me détendre à la fois. Je décide donc d'aller au Strabucks qui se trouve à deux pas de mon agence. Eh oui je n'ai pas pris cette immeuble pour rien, même si j'adore les humains ce n'est pas pour autant qu'ils ne me stressent pas avec leur demande et leurs exigences.

Arrivée devant la devanture du café, je vois qu'il y a déjà beaucoup de monde devant la caisse pour les commandes à emporter. Malgré tout, je pousse la porte d'entrée et pénètre à l'intérieur et me mets bien gentiment dans la file d'attente. Au bout de quelques minutes dans la file, un homme assez nerveux  et de très pressé commence à pousser tout le monde dans la file. J'essaie de rester sur mes pieds mais la force exercée derrière moi devient de plus en forte et je perds l'équilibre. A ce moment-là, je percute une jeune femme qui venait de recevoir sa boisson et lui fait tomber son gobelet. Elle me fusille du regard et me dit en même temps:

"Tu peux pas faire attention, humaine? J'espère au moins que tu me rembourseras ma boisson."

Je reste un moment perplexe vis-à-vis de sa phrase. J'ai bien l'impression que cette jeune n'a pas passé une excellente matinée. Mais tien à lui rembourser sa boisson et à lui présenter mes excuses.

Excusez-moi Madame, je vais bien entendu vous rembourser votre café. Mais sachez que vous avez une bien étrange façon de parler aux gens en tout cas.

Je m'avance vers la caisse, vu que c'est mon tour, je commande la boisson de la jeune femme et me commande un cappucino, puis je m'avance vers elle pour lui tendre son café. Je lui ramène en même temps des serviettes pour essuyer le café qui se trouve sur ses chaussures et le bas de son pantalon.

Tenez votre café et je vais tacher de ne pas le renverser celui-ci. Je me présente, je m'appelle Iris et vous? Excusez moi de vous dire ça mais vous n'avez pas l'air d'être en grande forme.
Revenir en haut Aller en bas
Artémis L. Fowler

Date d'inscription :
01/06/2017

Messages :
237

Je suis :
Artémis

J'ai :
27 ans

Mon Gamma est :
Un pendentif en forme de croissant de lune (argent + améthyste)

Votre pouvoir :
Contrôler les animaux

Je suis :
Zoologiste éthologiste

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Lucy Kate Hale

avatar
Garcia

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Damn, I miss the trees • Iris et Atrémis   Ven 9 Juin - 19:33

Alors que j'attends que l'humaine me réponde et aille me chercher un café, la foule de gens s'épaissit autour de nous. Mon chemisier est collant mais je ne montre pas que ça me dérange, je peux bien supporter cette sensation le temps de rentrer chez moi. Je pourrais même retirer mon vêtement sans que ça me gêne, mais je sais que la coutume ici n'est pas au topless alors j'écrase. Ça, au moins, on ne pourra pas me le reprocher. La fille est en train de s'excuser, je suppose, mais une voix retentit dans ma tête, reconnaissable entre mille.

Zeus. Mon père.

Je serre les dents et le cherche du regard dans la boutique ; s'il est là, il a changé son apparence, je ne le vois nulle part. Fixant le dos de la fille, je hausse un sourcil. Il me reproche de l'avoir traitée d'humaine? Wouah, c'est vrai que ça trahit sans doute ma nature de déesse déchue! Il est évident que si je dis à quelqu'un qu'il est humain, son cerveau va bouillonner et faire le schéma comme quoi "je ne suis pas humaine, je suis donc une déesse, mais je suis dans une peau humaine, donc je suis envoyée sur terre par mon c*nnard de père". S'il existe un seul humain pour faire ce résonnement, qu'on me le présente, je lui vouerai un culte jusqu'à sa mort!

J'esquisse un rictus quand il me menace de me "sanctionner". Comme si le fait de m'avoir envoyée sur terre n'était pas une sanction suffisante! D'autant qu'il ne nous a donné aucune raison valable hormis le fait que ces débiles d'humains ne croient plus en nous. Et comment sommes-nous censés leur redonner foi en nous si nous devons nous cacher comme des mal-propres? Je n'ai même plus le droit de les traiter d'humains alors comment parvenir à "je suis la déesse de la chasse, j'existe, croyez en moi"? Y a pas moyen, ne cherchez même pas.

Je fulmine toujours, sur mon père et sur cette humaine, quand elle revient avec une boisson et des serviettes qu'elle me tend. Je ne prends que la boisson dont je renifle les vapeurs avec méfiance, n'ayant pas besoin de m'éponger. Elle n'a pas mit assez de sucre. Je l'écoute me parler en allant au comptoir prendre un sachet de sucre en poudre. Elle s'appelle Iris et me dit que j'ai mauvaise mine. Pas la meilleure façon de faire connaissance que de dire à quelqu'un qu'il a une sale tête, mais bon. Je pince les lèvres en mélangeant ma boisson.


J'ai travaillé toute la nuit, normal donc que je sois fatiguée.

La foule dans ce petit local m'oppresse. Rien de tel que l'espace des bois, là où on ne rencontre personne sur des milles et où le silence est maître. Sans regarder derrière moi, je pousse la porte de sortie et retrouve avec soulagement l'air frais, même s'il est pollué par les technologies des humains. Ils sont en train de tuer la belle planète que nous avons entretenue pour eux.

Je suis Artémis, mes parents avaient un goût prononcé pour la mythologie grecque.

D'une oreille, je guette l'arrivée de mon père. On ne sait jamais qu'il me reproche également d'avoir seulement mentionné la mythologie...


Yes... Maybe I feel lonely sometimes, but I don't know how to live with others.
Yes, I can be a bitch, but it's my only protection against suffering.
Yes, I can be rude, but I don't know how to be polite.
Maybe I just need someone to teach me how to be human after all...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Damn, I miss the trees • Iris et Atrémis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Damn, I miss the trees • Iris et Atrémis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» miss petite bergere pot de colle ( evreux 27)
» Haïti Couronne une Nouvelle Miss
» Anastagia Pierre Américaine d’origine haïtienne couronnée Miss Florida USA 2009
» Miss Haïti prendra d'assault Miss Univers le 23 Août!
» L'anniversaire de Miss Gwenny !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fall of Olympus :: Archives de la ville :: Archives de la Ville-
Sauter vers: