Bienvenue sur The Fall of Olympus !
Le forum a ouvert ses portes le 24 février 2017.
Venez en grands nombre ! Nous attendons plus que toi !
Le forum connait une baisse d'activité suite au vacances.
Soyez indulgent.
Sinon TFO vous souhaite bonne vacance à tous!

Partagez | 
 

 Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies ~ Alessandro & Zeus~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alessandro Krasi

Date d'inscription :
09/05/2017

Messages :
165

Je suis :
le Dieu Dinoysos

J'ai :
45 ans

Mon Gamma est :
Un tatouage d'une panthère noire sur l'omoplate

Votre pouvoir :
Persuader les gens à boire de l'alcool

Je suis :
Directeur d'un bar de luxe

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Robert Downey Jr

avatar
Garcia
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies ~ Alessandro & Zeus~   Mer 7 Juin - 0:24



Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies


Il y a un dicton d'un homme célèbre qui disait que chez un homme, il y avait un stade où il ne pouvait plus reculer. Une heure auparavant, Dionysos aurait ri de cette stupidité maintenant qu'il marchait d'une manière hasardeuse vers la mairie, tout ce que cet homme célèbre lui disait était vrai. Il était ivre, sa bouteille vide à la main, sa tête embrumée par l'alcool qu'il avait ingurgité. La haine au coeur, la haine sur ses traits. Il voulait en découdre. Il voulait parler. 3000 ans qu'il attendait ça, 3000 ans où il fermait sa bouche devant son père. Un père qui n'avait jamais rien fait pour lui à part de l'humilier et de le blesser. Dionysos n'était pas stratège mais il était humble et sociale. Dionysos qui était si bon comédien et tragédien cachait son coeur meurtri. Il était à vrai dire un homme blessé, un enfant blessé par son père. Un père qui n'avait fait que de le rejeter ou de le punir. Dionysos n'était pas serviable et utile comme son frère. Dionysos n'était pas sage et stratège comme Athéna. Il n'était pas violent comme Arès ou inspiré comme Apollon. Il était lui. Le petit orphelin de l'Olympe qui avait dû trimé pendant des années pour atteindre l'Olympe. Lui qui n'avait jamais eu la reconnaissance de son père. Il n'avait jamais vu de la fierté briller dans ses yeux quand son regard s'adressait à lui. Jamais. Il avait déjà vu cette lueur briller dans les yeux de son père quand celui-ci était en train de regarder Athéna ou les muses, ou même parfois ses frères. Lui, il n'avait jamais eu l'approbation de son père. Il n'avait eu que de la déception dans le regard orageux de Zeus. A ce jour, il en avait eu assez. Il devait lui parler, lui jeter toute sa rancoeur qui débordait de son coeur depuis tant d'années. Il en profitait.

Il rentra dans la mairie faisant claquer les portes contre les murs, la secrétaire en sursauta et prit peur. Il lui lança un regard mauvais et passa devant elle malgré ses interdictions. Il se fichait d'avoir un rendez-vous, c'était son père, un père qui l'avait travesti. Un père qui l'avait fait courir au bout du monde, un père qui l'avait jamais aidé durant sa quête ou durant sa vie. Tout ce qu'il avait, c'était de le refiler à quelqu'un comme une chose dont il ne voulait pas s'en occuper. Son père ne l'avait jamais mis en valeur ou même plaider en sa faveur comme pour Hermès. Lui, il n'était bon qu'à servir le vin. Lui aussi pouvait être sage et rempli de bons conseils. De sa démarche hasardeuse, il vint repousser une unième fois la secrétaire avant de pénétrer dans le bureau de son père, faisant claquer les portes du bureau contre les murs. Il regardait d'une manière haineuse son père qui se trouvait assis, puissant comme il était alors que lui, il était dans son bar tamisé toute la journée. Il voulait retourner sur l'Olympe, voir sa femme à nouveau. Il voulait de nouveau rendre les gens fous.

-Père ! S'exclama-t-il d'une manière sombre tout en repoussant la secrétaire. Mais tu vas partir moustique, j'ai pas besoin de toi pour parler à mon père! Ajouta-t-il en la poussant doucement vers la sortie pour refermer les portes derrière lui.

Il regardait son père avec rancoeur, sa tête vacillant parfois, prouvant son état d’ébriété avancé. Ils étaient des dieux mais même parfois les dieux avaient besoin qu'un de ses parents le regarde et lui dise combien il est fier de lui. Oui même les dieux ont besoin de leur parent mais lui, qu'a-t-il eu ? Rien. A part une cruche de vin pour oublier ses malheurs.  
fiche codée par rawr



My songs know what you did in the dark
Be careful making wishes in the dark dark Can't be sure when they've hit their mark, mark And besides in the mean, mean time
I'm just dreaming of tearing you apart
Revenir en haut Aller en bas
Zacharie Zeus Condat

Date d'inscription :
22/02/2017

Messages :
10

Je suis :
Zeus

J'ai :
des millénaires

Mon Gamma est :
Aucun

Votre pouvoir :
Maitrise des cieux

Je suis :
Le roi des dieux

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Jeff Bridges

avatar
Zeus

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies ~ Alessandro & Zeus~   Mer 7 Juin - 21:16

Il leva la tête de ses papiers en entendant le bruit de voix qui s’élevait dans le bureau de sa secrétaire juste à côté des portes dorées derrière lesquelles il se protégeait. Qui pouvait bien troubler sa tranquillité. Les humains se permettaient tellement de choses et il aurait aimé les remettre à leur place comme il en avait l’habitude avec ses pouvoirs mais ici il s’était fait une promesse : ne jamais dévoiler son identité. Une promesse qu’il avait obligé ses enfants à faire également.

Quelle ne fut pas sa surprise en voyant le visage rougit par l’alcool de Dinoysos dans la pièce. Mais ce ne fut pas son entrée ni même le fait qu’il fût bourré qui dérangea le roi des Dieux, ce fut bien le mot qu’il utilisa à son égard « Père ». Un mot qu’il réutilisa en poussant la secrétaire effarée et qui ne comprenait rien à la situation. Il ferma les yeux et inspira profondément puis s’adressa à la pauvre jeune femme.

« Je m’en occupe Rosaline ne t’en fais pas. Il semblerait s’agir d’un homme bourré rien de plus. Je vais appeler la sécurité. »


La jeune femme hocha de la tête de mauvaise grâce, encore perturbée par le surnom que lui avait donné et reculante, elle accepta cependant de laisser son maire avec cet homme de mauvaise vie.
Zeus regarda son fils, la colère était montée mais son calme et sa froideur étaient ses armes de prédilection.

« M. Krasi. Je vous écoute. »

Au cas où sa secrétaire ne joue les oreilles indiscrètes, Zeus s’était exclamé ces quelques mots avant de reprendre dans une voix plus douce.

« Pourquoi viens-tu me déranger Dionysos ? Tu as 5 minutes avant que la sécurité n’arrive pour te traîner et te jeter dehors. »



Revenir en haut Aller en bas
Alessandro Krasi

Date d'inscription :
09/05/2017

Messages :
165

Je suis :
le Dieu Dinoysos

J'ai :
45 ans

Mon Gamma est :
Un tatouage d'une panthère noire sur l'omoplate

Votre pouvoir :
Persuader les gens à boire de l'alcool

Je suis :
Directeur d'un bar de luxe

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Robert Downey Jr

avatar
Garcia
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies ~ Alessandro & Zeus~   Dim 11 Juin - 1:02



Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies


Il regardait d'une manière mauvaise la secrétaire. Une femme pas très belle de son point de vue. Une coupe au carré, des lunettes semi-lune et une tête de cochon. Il avait l'impression de voir les traits bourrus de Arès dans celle de la secrétaire mais Dionysos n'en avait pas peur. Dans son état, il n'avait peur de rien. Dionysos était une tête brûlée. Depuis toujours, il a toujours été un rebelle. Une personne têtue, prompt à désobéir les gens. Il n'écoutait que lui-même ou sa conscience au grand dam de son père. Son père qui l'avait donné à Hermès pour l'envoyer loin de l'Olympe. Il l'avait jeté dans son interprétation à lui. Dionysos s'était fait jeter selon lui. Son père l'avait donné à sa tante alors qu'il était un dieu. Il était un bébé mais un dieu et il méritait sa place sur l'Olympe. La meilleure protection contre Hera était son père, et a toujours été son père. Il n'avait jamais compris les décisions de son père encore moins maintenant qu'il n'était qu'un humain sur Terre avec quelque pouvoirs. Allait-il revoir l'Olympe un jour ? Allait-il redevenir un dieu ? Aussi ingrats qu'étaient les hommes, ils avaient besoin de dieux pour les diriger sans quoi, cela serait infernale. La guerre éclatera. Les hommes étaient des êtres vicieux et peu innocents. Les guerres allaient éclater de toute part. Tout allait être pire.

Son assistante partit suite à l'insistance de Zeus qui vint à le regarder avec une froideur qui ne le démonta pas. Il avait été le plus mal loti de tous les dieux, même Apollon et Artémis avaient été le mieux loti que lui et ils étaient nés sur une île stérile de tout. Ils avaient tout de suite été acceptés par Zeus alors que lui, il avait dû passer par des épreuves pas très jolies. Des blessantes. Zeus n'avait fait que le trimbaler et le travestir. Pour l'humilier ? Il se le demandait. Il ne l'avait pas fait pour Athena et Hermès. Hermès, il l'avait tout de suite accepté.

Il regardait son père en train de parler d'une voix douce. Il en frissonnait, rares étaient les fois où Zeus lui parlait ainsi. Il ne se démontrait pas, jamais il ne se démontrait. Alessandro avait toujours été une tête brûlée, il avait un sang froid et il fallait que cela sorte.

-De toute manière me jeter, c'est toujours ce que t'a su faire, déclara-t-il d'une manière sombre et mauvais.

Il s'avança vers lui d'une démarche quelque peu hasardeuse, vers le bar non loin du bureau. Il se servit un verre d'une manière assez aisée avec son état.

- On sait tous les deux que tu n'as fais que de me jeter depuis toujours, s'enquit-il d'une voix sombre.

Il lançait un regard mauvais à son père, rempli de rancoeur et d'amertume. Il l'avait laissé tout seul. Apollon et Artémis avaient une mère, ils avaient décidé de la quitter, Hermès pareil. Lui, il en avait pas eu. Les Ménades, la tante, c'étaient bien beau mais cela ne remplaçait pas une mère. Elles étaient loin de la remplacer. Il sentit le whisky dans le verre et eut une moue déçue.

-Tu n'as pas de bon goûts en matière d'alcool, le meilleur, c'est le miens mais bon cela t'intéresse pas de boire le miens, tout ce que je fais, n'est jamais bien pour toi, continua-t-il sur le même ton avant de boire cul sec le verre.

Il lançait un regard vers son père et fit un signe vers son téléphone d'une main déterminée.

-Mais vas-y appelle les, tes gars, prouve-moi à quel point tu es capable de me jeter même au bout de 3 milles ans, ordonna Dionysos d'un ton mauvais.

Il vint prendre la bouteille et s'asseoir dans un fauteuil devant son père, d'un regard rempli de défi.

 
fiche codée par rawr



My songs know what you did in the dark
Be careful making wishes in the dark dark Can't be sure when they've hit their mark, mark And besides in the mean, mean time
I'm just dreaming of tearing you apart
Revenir en haut Aller en bas
Zacharie Zeus Condat

Date d'inscription :
22/02/2017

Messages :
10

Je suis :
Zeus

J'ai :
des millénaires

Mon Gamma est :
Aucun

Votre pouvoir :
Maitrise des cieux

Je suis :
Le roi des dieux

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Jeff Bridges

avatar
Zeus

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies ~ Alessandro & Zeus~   Mer 14 Juin - 11:11

Zeus posa de tendre prunelles sur son enfant. Il comprenait la douleur de son fils, du moins il l’imaginait. Qui aurait pu croire que c’était pour son bien être qu’il avait envoyé tout le monde chez les mortels ?
Il inspira à la pique de son fils. Le rejeter. Il n’avait en effet pas été tendre avec sa progéniture mais de là à dire qu’il l’avait rejeté. Zeus n’en croyait pas un mot et était persuadé que Dionysos exagérait un peu la chose.

En voyant le jeune homme se resservir un verre, le sang du dieu ne fit qu’un tour dans ses veines et il lâcha, malgré lui, des paroles froides et vexantes, il était excédé de son comportement d’enfant pourri gâté.

"Comment veux tu que je fasse autre chose quand tu te comportes comme ça ? Comme un pauvre enfant qui ne trouve pas mieux que de boire et boire et boire. Tu fais presque honte aux dieux.”

Il ne répondit pas aux remarques de son fils ni même qu’il ne releva des piques. Cependant, ses yeux ne cessèrent de chercher ceux de Dionysos dans le but de “sonder” son âme et pousser le jeune homme à dévoiler la raison de sa présence ici. Zeus était certain d’une chose : Alessandro n'était pas venu ici simplement pour lui faire un cours sur comment être père. Une idée se tramait derrière sa tête d’ivrogne.
Le jeune homme était assis, une bouteille dans la main et regardait son père, attendant qu’il passe ce fameux coup de téléphone. Zeus, assis dans son propre fauteuil le regardait en retour. Puis il inspira avant de lancer.

"Bien. Maintenant que tu as déversé ta haine et que tu sirotes ton alcool comme une tétine, pourrais-tu, diable, m’expliquer ce que tu attends de moi ou es-tu venu simplement pour me faire perdre mon temps ?”



Revenir en haut Aller en bas
Alessandro Krasi

Date d'inscription :
09/05/2017

Messages :
165

Je suis :
le Dieu Dinoysos

J'ai :
45 ans

Mon Gamma est :
Un tatouage d'une panthère noire sur l'omoplate

Votre pouvoir :
Persuader les gens à boire de l'alcool

Je suis :
Directeur d'un bar de luxe

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Robert Downey Jr

avatar
Garcia
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies ~ Alessandro & Zeus~   Mer 14 Juin - 13:04



Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies


Il eut un grognement sourd en entendant Zeus parler d'une telle manière. Honte aux dieux. En était-il un, maintenant ? Lui, la honte. Bien sûr, aucun dieu avait eu un problème pour déterminer son sexe. Lui qui avait jeté de l'Olympe dès sa naissance alors qu'il était un dieu. La meilleure protection contre Hera se trouvait devant lui. Il eut un hoquet horrifié en l'écoutant. Dionysos buvait mais c'était vrai ce qu'il racontait. Il a été travesti durant toute sa jeunesse, à cette époque, il ne comprenait pas pourquoi devant tout le monde c'était " elle" alors qu'il était un garçon. Il vint à lever les yeux vers son père, le toisant pensivement. Comment répondre à ce ton froid et excédé par lui ? Ce ton blessant.

Il avait été certes pas très tendre avec tous ses enfants sauf ses filles bien adorées. Athena et les muses. Il avait été plus tendre qu'avec Hermès, lui et de Héphaïstos. D'ailleurs, Héphaïstos n'a peut-être pas de père, il ressemble beaucoup trop à Hera pour cela. Cependant, Hermès, Apollon n'ont jamais rien à redire sur leur père. Pourquoi ? Parce que Apollon n'a pas trimé, ne s'était pas fait fouetter et surtout déguisé en fille. Hermès a été tout de suite accepté sur l'Olympe après avoir organisé un vol de haute voltige. Il eut un ricanement et balança la bouteille dans la bouteille.

- A qui la faute ? Arqua-t-il. Je bois pour oublier ce que mon père m'a fait, ajouta-t-il d'un ton mauvais.

Il n'avait pas été tendre mais tous les enfants de Zeus avaient un moment où il fut fier d'eux, Hermès, c'est quand il fut nourrisson et qu'il avait volé les vaches d'Apollon. Dionysos avait été jusqu'à l'actuel Syrie, il avait sauvé des vies grâce au vin, il avait sauvé une femme, rétabli l'ordre dans certaines cités grecs grâce à sa folie mais rien.

- Honte ? Tu sais ce que c'est la honte ? Je crois pas, non. La honte, c 'est quand ton père te rejette et comble de tout ça, il te déguise en fille. La honte, c'est quand tu ressens toi même ce que ça fait d'être ridicule. Tu sais quand tu sais que t'es un garçon mais que ta tante t'appelle " elle " à longueur de journée. Ca, c'est la honte ! S'exclama-t-il en tapant sur le bureau d'une voix furieuse, presque grondante. Les dieux, j'en ai rien à faire, on existe plus, tu nous as détruis. Les autres comme Hermès peut bien dire ce qu'il pense de mon état , mais lui, il n'a pas souffert toute sa chienne de vie pour rentrer sur l'Olympe. Non, lui, tu lui as ouvert grand les bras, tout comme Athena, ou les muses, tu n'as jamais eu de doutes à leur propos, tu n'as jamais eu honte d'eux, ajouta-t-il sur le même ton.

Alessandro n'était pas un homme calme, ni un dieu calme. Il préfère le bruit et la torpeur des gens qui vivent que la calme. Il haïssait le calme. Durant toute sa vie, son père avait jamais rien dit avec lui. Le conseiller, jamais. Il regardait son père et eut un hoquet outré. Il venait lui dire que tout ce qu'il était en train de faire, était une perte de temps ou il rêvait. Il eut un soupire. Qu'avait fait Hermès pour avoir une relation plus que bonne avec leur père ? Lui, il essayait de trouver la paix en lui jetant tout ce qu'il pouvait sur son père. Il voulait que celui-ci lui dise pardon ou quelque chose mais pas ça. Il en était presque rebuté par l'attitude de son père. Il avait compris qu'au bout de 3 milles ans, il ne serait jamais la fierté de celui-ci. Il avait compris cela malgré que cela lui faisait mal, il avait compris.

- Alors selon toi, te parler franchement de ce que je ressens depuis 3 milles ans est une perte de temps ? J'ai compris tu sais, j'ai compris que tu ne seras jamais fier de moi, ça fait mal mais on s'habitue à force de se le dire. J'ai compris que je n'aurais jamais de relation comme tu en as une avec les muses, Athena, Apollon et Artémis, ainsi que Hermès, voir même Arès. Je l'ai compris, il y a longtemps mais je vois que de te parler ne sert à rien, pas plus que mes bêtises, déclara-t-il d'un ton calme, ses yeux fixant ceux de son père. Tu m'as laissé seul durant toute ma chienne de vie alors que j'avais besoin de toi plus que les autres, moi à cause de toi et de ta négligence, je n'avais plus de mère alors j'avais besoin de mon père plus qu'Apollon et Hermès mais cependant tu n'as jamais rien fait quoique ce soit pour moi, jamais rien. Malgré que tu ne me connais pas, tout le monde sait que je ne supporte pas la solitude, que je la haïs alors pourquoi tu m'as laissé seul ? Ajouta-t-il en le regardant.

Il avait parlé d'un ton calme mais la colère n'était pas bien loin. Un ton presque sourd et menaçant. Il voulait revoir Ariane mais surtout il voulait parler à son père d'un problème entre eux depuis sa deuxième naissance. Il lui avait fait quoi ? Il lui avait mal dans sa cuisse ou quoi ?

 
fiche codée par rawr



My songs know what you did in the dark
Be careful making wishes in the dark dark Can't be sure when they've hit their mark, mark And besides in the mean, mean time
I'm just dreaming of tearing you apart
Revenir en haut Aller en bas
Zacharie Zeus Condat

Date d'inscription :
22/02/2017

Messages :
10

Je suis :
Zeus

J'ai :
des millénaires

Mon Gamma est :
Aucun

Votre pouvoir :
Maitrise des cieux

Je suis :
Le roi des dieux

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Jeff Bridges

avatar
Zeus

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies ~ Alessandro & Zeus~   Dim 25 Juin - 18:39



Comme à son habitude, le Dieu rejeta la faute sur son père, ce qui eut pour effet d’excéder un peu plus Zeus, ce dernier poussant un soupir de lassitude, clairement ennuyé par la situation qui se présentait à lui.
Dionysos continua sa tirade en expliquant que son père l'avait poussé à le travestir, le Dieu des Dieux leva les yeux au ciel, pour lui, son fils exagérait les faits et il ne les avait nullement ressentit comme cela mais ce n'était pas sa faute si Dionysos n'avait fait que la honte des dieux grecs. Malheureusement pour lui, le Dieu du vin et de l'ivresse n'avait pas grand chose pour lui. Ses pouvoirs n'étaient pas des plus importants et il n'était adulé que lors des fêtes et des orgies, rien qui en puisse réellement le vanter, du moins, pas aux yeux de son père.

Cependant, Zeus avait eu des espoirs, en revenant sur terre, il avait eu l'espoir que Dionysos devienne quelqu'un de responsable, quelqu'un sur qui il aurait pu poser des prunelles fières. Mais le dieu en avait décidé autrement et Zeus ne pouvait plus rien en faire. L'arrivée sur terre avait été un test pour le Père des Dieux, voir comment ses progénitures pouvaient évoluer et s'améliorer, voir si elles avaient compris des châtiments qu'il leur avait infligé. Mais non. Aucun ne semblait avoir compris et surtout pas Dionysos.
Il inspira longuement, son fils avait terminé de parler mais, en toute honnêteté, le maire ne savait que lui répondre. En fait, oublier le passé était un point fort de Zeus et le laisser en arrière lui convenait bien plus que de l'affronter. Alors, il reformula sa demande.

"Je l'ai bien compris Dionysos que tu ne veux être seul. Malheureusement, je ne peux revenir dans le passé. Alors maintenant, s'il te plaît, formule moi ta demande qu'on en finisse."



Revenir en haut Aller en bas
Alessandro Krasi

Date d'inscription :
09/05/2017

Messages :
165

Je suis :
le Dieu Dinoysos

J'ai :
45 ans

Mon Gamma est :
Un tatouage d'une panthère noire sur l'omoplate

Votre pouvoir :
Persuader les gens à boire de l'alcool

Je suis :
Directeur d'un bar de luxe

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Robert Downey Jr

avatar
Garcia
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies ~ Alessandro & Zeus~   Lun 3 Juil - 13:25



Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies


Un silence s'abattit dans la pièce. Dionysos n'aimait pas le silence, il lui rappelait la solitude dans lequel toute sa vie, il avait été plongé. Hermès avait eu une mère qui certes ne s'occupait pas de lui, mais Hermès était un gamin doué pour son âge, hyperactif et rusé, il apprenait vite et vite, il avait eu les portes de l'Olympe qui s'étaient ouvertes pour lui. Lui, il avait trimé toute sa vie pour que son père l'accepte. Certes, il n'était pas le roi de la sagesse ni le roi du commerce. Dionysos donnait sans compter, il était un généreux désinvolte de tout. Il n'était pas le roi de la beauté, il n'était pas parfait et lumineux comme Apollon. Il était Dionysos, il était beau dans sa manière de vivre, il était beau et faisait tourner les têtes des filles par son sourire mais il n'égalait pas son frère surtout que Dionysos était un homme qui se sentait bien la nuit. Il était plus sombre que son frère.

Cependant, ces deux-là pouvaient bien dire ce qu'ils voulaient. Eux avaient eu la fierté de Zeus. Ils étaient des dieux mais même les dieux avaient parfois le besoin d'être rassuré. Enfant, il avait été seul, adulte, il avait été seul. Il avait rencontré Ariane et il n'était plus seul. Mais là, il l'était, son père avait voulu le punir à coup sûr. Il aimait son métier mais les soirées étaient amères, il n'avait personne à qui parler. Son poing se serrait en l'écoutant. Non, il n'allait pas avoir d'excuse, de pardon. Son père ne voulait rien reprendre à zéro avec lui. Même Héraclès avait été plus aimé par son père que lui,c'était pas pour dire. Il ne comprenait pas son père, lui aussi , adorait les fêtes mais ne venait aucunement aux bacchanales. Il ne voyait pas ce que Dionysos pouvait faire. Il pouvait apporter la paix et l'insouciance aux hommes tout comme la folie mais passons. Il faisait le bien autour de lui, plus qu'Athena ou Hermès, n'était-ce pas ce que son père voulait que les dieux fassent ? Dionysos était certes le plus impulsif et la plus grande tête brûlée mais il honorait ses tâches que son père lui avait confiait. Hermès avec son ambiguïté ne faisait que de séparer le monde en deux mais Dionysos les rapprochait, il aimait les humains et les protégeait.

-Je veux un père qui s'excuse et qui veut recommencer à zéro avec moi mais comme il a l'air de se soucier de moi comme de sa première sandale, je veux Ariane, je veux que tu me rendes ma femme, j'en ai besoin pour me tenir au calme, je veux ma femme, répondit d'une voix sombre Dionysos.

Sa voix était menaçante et mordante, elle mordait presque. A ce moment, il aurait aimé frapper son père de folie comme Héra lui avait fait alors que son père aurait dû le protéger. Ce n'était pas sa faute à lui. Il était juste Dionysos, le petit rejeté de l'Olympe au même titre que Héphaïstos. Héphaïstos, c'était normal, il était laid et hideux mais lui, il était mignon avec ses petites boucles brunes. Dionysos fulminait, ses poings étaient serrés au point que les jointures devinrent blanches, se mordant la langue pour s'empêcher de prononcer des paroles qu'il regretterait amèrement mais il s'en fichait, il était là pour parler. Un sourire mauvais naissait sur ses lèvres, qui avait dit que Dionysos était un petit nounours, il était parfois aussi cruel que Arès lui-même.

- Profite bien de ton petit trône, mais un jour, quelqu'un voudra prendre ta place, à coup sûr, et à ce moment là, tu pourras m'oublier, j'en ai assez de suivre tes ordres sans jamais rien recevoir en retour, combattre à tes côtés sans recevoir un compliment de ta part tandis que tu félicites Athena et Hermès pour leur bravoures, maintenant qu'on soit clair, j'en ai plus rien à foutre de toi, et je continuerais à te culotter, à t'humilier comme tu l'as fait pour moi durant toute ma vie. Un jour, t'auras ce que tu auras mérité, déclara-t-il d'un air mauvais et un sourire qui ne présageait rien de bon.

Il avait parlé sur le ton de la colère mais quelque part, la vérité était sortie. Zeus avait été mauvais avec lui, il le sera avec lui. Il secoua la tête en regardant son père.

-J'ai toujours fais ce que tu voulais. Hermès et Athena divisent les hommes depuis toujours et moi, pendant mes fêtes, je les rapproches, riches ou pauvres, se côtoient. J'ai combattu à tes côtés durant la gigantomachie, je suis allé au bout du monde pour toi. Je fais le bien, marmonna-t-il dans son bouc avant de marquer une pause. Généralement, ajouta-t-il.

Dionysos vint à s'asseoir sur la chaise en face de son père, prenant une nouvelle inspiration et une bouteille d'alcool.

-Cela t'ennuie pas que je picole, après tout, j'ai bien le droit au vu de la chienne de vie que tu m'as donné ? Demanda-t-il avant de lever la bouteille vers son père. Finalement, t'aurais dû me laisser mourir avec maman si c'est pour me traiter comme tu l'as fais, ajouta-t-il pour clore la conversation.

Il but au goulot, il se fichait des bonnes manières et ferait un doigt d'honneur à celui qui viendrait le dire que c'était mal. Il voulait Ariane, maintenant. Il voulait sa femme. Il regardai son père avec haine et chien de faïence, toute trace d'amour avait disparu, seule la colère apparaissait dans les prunelles de Dionysos.

 
fiche codée par rawr



My songs know what you did in the dark
Be careful making wishes in the dark dark Can't be sure when they've hit their mark, mark And besides in the mean, mean time
I'm just dreaming of tearing you apart
Revenir en haut Aller en bas
Zacharie Zeus Condat

Date d'inscription :
22/02/2017

Messages :
10

Je suis :
Zeus

J'ai :
des millénaires

Mon Gamma est :
Aucun

Votre pouvoir :
Maitrise des cieux

Je suis :
Le roi des dieux

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Jeff Bridges

avatar
Zeus

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies ~ Alessandro & Zeus~   Mar 18 Juil - 21:19



Ariane. Le prénom fut, dans la tête du roi des dieux, comme une lanterne éclairant le chemin que devait prendre Zeus. Calmer Dyonisos était sa priorité. Il s'était fait une promesse : arrêter quiconque se dévoilerait aux humains et le punir, mais il n'avait aucune envie de punir ses propres fils. Bien entendu, il ne passerait cependant pas à côté s'il le fallait, Zeus était un homme dur et de parole et jamais il ne s'abaisserait, pas même pour un fils.

Il ouvrit la bouche pour répondre à son enfant mais le sourire mauvais qui prit les lèvres de ce dernier l'arrêta. Il arqua un sourcil et silencieux l'écouta. Des menaces. Dyonisos le menaçait directement. Zeus serra les dents et ses yeux jetèrent des éclairs sur son fils. Il ne s'était pas encore énervé, il avait gardé son calme tout du long. Mais les menaces de ses propres entrailles ne pouvaient rester impunies. Bas mais assez fort pour qu'on l'entende, il murmura entre ses dents.

"Dyonisos. Souviens-toi que j'ai tous les pouvoirs et le pouvoir de vie et mort.
Même sur Ariane."


Il n'avait pas menacé ouvertement la jeune femme mais il était certain que, même dans son état d'ébriété, le jeune dieu aurait compris ce dont il s'agissait. Lorsque Alessandro lui parla de sa mère, le maire comprit que son fils s'était perdu et était en pleine folie. Il reprit son calme et d'une voix à nouveau posée répondit :

"Maintenant, si tu veux retrouver Ariane, tu devrais peut être m'écouter. Je ne peux pas te dire exactement où elle est ni qui elle est. Mais je peux peut être te guider si tu veux bien, bon sang, reposer cette foutue bouteille."


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies ~ Alessandro & Zeus~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies ~ Alessandro & Zeus~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» maybe one day you'll understand why everything you touch surely dies
» I've been dreaming for so long, to find a meaning to understand.
» AVERY # → « i am so clever that sometimes i don't understand a single word of what i am saying. » (ec.)
» ~Sixx ~They say it is too dangerous to risk my life. But they don't understand that this is my life. ~
» Euh.... I don't understand ! Ft Callie ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fall of Olympus :: Quartier Chic Du Nord :: Maroussi :: La Mairie d'Athènes-
Sauter vers: