Bienvenue sur The Fall of Olympus !
Le forum a ouvert ses portes le 24 février 2017.
Venez en grands nombre ! Nous attendons plus que toi !
Le forum connait une baisse d'activité suite au vacances.
Soyez indulgent.
Sinon TFO vous souhaite bonne vacance à tous!

Partagez | 
 

 La chasse pousse les prédateurs dans les bois / Flashback [Artémis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kol Wolffram
Date d'inscription :
23/05/2017

Messages :
52

Je suis :
Fenrir, le grand loup furieux

J'ai :
34 ans

Mon Gamma est :
Un tatouage de patte de loup sur l'avant bras gauche

Votre pouvoir :
Métamorphose en loup

Je suis :
Vétérinaire et propriétaire du refuge "the wild hunt"

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Luke Evans

avatar
Yggdrasil

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: La chasse pousse les prédateurs dans les bois / Flashback [Artémis]   Mar 13 Juin - 21:25

La chasse pousse les prédateurs dans les bois
Le loup chassait. Courant à grande foulée dans un des merveilleux forets de l'Olympe, l'imposant ombre noir slalomer avec aisance entre les formes élancées des arbres, ne semblant gêné en rien par sa haute stature dépassant pourtant largement celle d'un cheval. La bête savourait chaque pas qu'elle faisait, chaque brindille craquant sous ses pattes, chaque sensation que lui prodiguer la brise dans sa fourrure. Cela était si bon...

Il était libre depuis que le panthéon nordique avait était intégré dans la demeure des dieux grecs. Il ne perdait jamais une occasion de savourer cette liberté et il n'était pas rare de voir sa puissante stature filler à toute vitesse à travers les paysages, des foi justes pour le plaisir de défier les vents à la course, d'autrefois poursuivant impitoyablement des proies affolées. C'était pour cette dernière raison qu'il courait en cette belle fin d'après-midi. Le loup chassait.

Contrairement à ce qu'il était facile de croire Fenrir n'avait eu que rarement l'occasion de pratiquer cette activité. Les Ases l'avaient amené avec eux quelque foi, quand ils l'avaient jugé assez vieux et assez fort pour participer, mais il n'avait pas fallu longtemps pour qu'ils trouvent les loups trop forts justement et qu'ils ne commencent à chercher à l'enfermer. Enchainé et la gueule transpercée de part en part une lame, ce n'était pas les meilleures conditions pour s'adonner au plaisir de la chasse. 
Depuis qu'il avait était libéré de ses entraves le fils de Loki n'avait pas recherché la compagnie des dieux, hormis celle de sa sœur adorée. Il l'avait rejointe aux enfers dès qu'il avait appris qu'elle s'y trouvait, mais en ces lieux il n'était pas à sa place et il se sentait souvent de trop. Voire sa sœur s'activer ainsi, toute dévouée à sa tache lui rappelait cruellement que lui-même n'avait aucune bute, aucune utilité. Il n'était qu'une bête qui ne savait plus quoi faire de sa fureur.

Alors il s'était comporté comme tel, gérant ses accès de colère dans l'exercice physique et les grands espaces. La chasse avait suivi naturellement. Il avait suffi s'une bête, d'une proie assez grosse pour ouvrir son appétit et l'instinct avait repris le dessus.

Le cerf affolé détalait gracieusement devant lui, courant à toute allure sur un terrain qui lui donnait l'avantage, mais ne réussissant pourtant pas à semer son poursuivant. Trop focalisé sur le prédateur qui lui collait au train depuis un moment déjà il ne vit pas l'autre proie, tout aussi ne paniqué que lui, qui déboula au même moment et se la pris de plein fouet. Pendant quelque seconde se fut un entrelac de pâte, de corne, et de crie horrifié avant que les deux créatures ne parvinrent à se redresser et à se remettre à courir côte à côte.

Cette quelque seconde aurait dû être suffisante au loup pour fondre sur sa future pitance mais ce ne fut pas le cas, car Fenrir s'était arrêté pour observer l'autre prédateur apparaitre au travers des arbres.

Le loup chassé, mais il n'était visiblement pas le seul.
code by lizzou × gifs by tumblr


Le loup Fenrir marchera la gueule béante, la mâchoire inférieure rasant la terre et la mâchoire supérieure touchant le ciel et il l'ouvrirait davantage encore s'il y avait la place. Le loup engloutira Odin, et telle sera sa mort × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La chasse pousse les prédateurs dans les bois / Flashback [Artémis]   Mar 13 Juin - 22:49

Je resserre une dernière fois les lanières de cuir qui me parcourent le torse et le ventre, où sont attachées des fourreaux pour mes lames. Ma gourde est remplie, collée à ma jambe droite par une autre bande de cuir. Mon carquois, rempli de flèches en sycomore et pointes d'argent, est attaché dans mon dos et mon arc en sycomore est entre mes doigts. J'enfonce mes pieds dans des bottes en daim et sors de la cabane qui me sert de rangement. A peine ai-je mit un pied dehors qu'un souffle de vent s'engouffre dans mes cheveux, menaçant de défaire ma longue natte. Je souris et glisse ma tresse sous une lanière pour qu'elle ne me gêne pas.

Quelques secondes plus tard, je me faufile sous le couvert des arbres, me baissant pour éviter des branches. J'avance à un rythme lent et régulier, prenant garde à ne pas faire le moindre bruit pour ne pas effrayer ma future proie. Il me faut une minute pour la repérer. Une biche, immense, de la taille d'un petit cheval, qui broute tranquillement dans une clairière. Un sourire étire mes lèvres alors que je tire une flèche de mon dos et l'encoche. Je lève les bras, tire sur la corde jusqu'à ce que ma main droite touche ma joue. Un oeil fermé, je vise la gorge palpitante de la biche.

Je me décale de deux centimètres, fais glisser mon pied gauche et... crac! Une brindille, minuscule, se brise sous mon talon. Je serre les lèvres en voyant la biche s'échapper en un éclat doré. Oubliant la discrétion, je baisse les bras et pars à sa poursuite. Je contourne les arbres, saute par-dessus les racines, me baisse sous les branches et esquive les rochers qui me briseraient la cheville en une fraction de seconde. La chasse dure depuis près d'une demi-heure quand un bruit atteint mon oreille. Des pattes, bien plus imposantes que celles de ma biche. Une proie plus alléchante...

Je souris. Il faut que j'attrape cette bête, quelle qu'elle soit. Me décalant vers la gauche, je force l'allure pour obliger la biche à dévier vers la droite. Selon mes calculs, elle devrait me mener droit vers l'animal. Quand elle percute un cerf un peu maigrichon à mon goût, je fronce les sourcils. Impossible que ça soit lui qui ait attiré mon attention... Le couple s'enfuit et le bruit de pattes retentit derrière moi. Je me retourne d'un geste pour me retrouver face à... un monstrueux loup.

Mon arc en main, j'évalue les chances qu'une flèche perce sa peau épaisse. Bien maigres. Je laisse tomber mes armes et tire deux lames de mes fourreaux, d'environ quinze centimètres chacune. Ca se jouera au corps à corps, mais pas question d'attaquer en premier. Il a l'air féroce et je préfère la jouer en défensif contre ce genre de mastodonte. Son poids et ses lourdes pattes ne devraient pas l'aider en rapidité et il me sera facile de parer une attaque.

Ecartant les jambes, je plie les genoux et place mes mains le long de mon corps, à quelques centimètres de mes hanches. Je lui souris.


Oseras-tu m'attaquer, le loup? Je suis Artémis et je ne te crains point.
Revenir en haut Aller en bas
Kol Wolffram
Date d'inscription :
23/05/2017

Messages :
52

Je suis :
Fenrir, le grand loup furieux

J'ai :
34 ans

Mon Gamma est :
Un tatouage de patte de loup sur l'avant bras gauche

Votre pouvoir :
Métamorphose en loup

Je suis :
Vétérinaire et propriétaire du refuge "the wild hunt"

On me dit que je ressemble beaucoup à :
Luke Evans

avatar
Yggdrasil

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La chasse pousse les prédateurs dans les bois / Flashback [Artémis]   Jeu 20 Juil - 14:06

La chasse pousse les prédateurs dans les bois
Le loup regarda ce nouveau prédateur venu perturber sa chasse avec un œil aussi bien méfiant que curieux. La chasseuse avait un corps fin et tonique, tout en muscles longs, clairement taillé pour la vitesse et la dextérité. Il pouvait sentir son regard acéré sur son sombre pelage, lui apprenant dans le même temps qu'il avait affaire à une combattante aguerrie. Le loup ne saurait dire si elle est belle, il est mauvais juge en la matière, mais en revanche elle lui plaît, la témérité qu'il voie au fond de ses yeux bruns luis plaît. Sa tunique courte lui dit qu'il a affaire à un être du Panthéon Grec, une déesse peut être aux vues de son anatomie ressemblant à celui d'un humain. Il ne sait pas trop et s'en moque un peu, ce qu'il a retenu c'est qu'il ne devait chercher de noise à personne sous peine de devoir en répondre au grand barbu.
Autant dire que, même si c'est une bataille qui promet d'être rude et épique, le loup n'a nul envié de l'engager. Il tient bien trop à sa liberté retrouvée pour cela, le plaisir n'est clairement pas à la hauteur du risque...

Il la juge un peu, ce décalant légèrement d'un côté, l'évaluant autant qu'elle le fait. Il lui semble qu'elle est plus sur la défensive que sur l'attaque et elle sait clairement ce qu'elle fait, si le combat était finalement engagé, nul doute qu'il serait mémorable. Les babines de la bête se retroussent, dévoilant ses crocs dans un semblant de sourire moqueur alors qu'une lueur amusée traverse ses pupilles carminées. Sa gueule s'ouvrit pour laisser s'échapper de sa gorge une voix profonde et grave aux accents nordique et au R ronronnant.

- Je ne te crains pas plus petite Garcia, je suis Fenrir le dévoreur de dieux et toi, tu es un peu maigre pour me servir de pitance ou même d'amuse-gueule, chasseuse.


Le Ragnarok avait peut être été avorté grâce, ou à cause, de l'intervention de Zeus, mais le fils de Loki était toujours considéré comme celui qui dévoreras Odin par les autres comme pars lui-même. C'était là la seule chose qu'il savait être à vrai dire; peut-être se raccrochait il a cette dernière certitude pour ne pas ce retrouver trop perdu…

Quoi qu'il en soit le loup ne s'y attarda pas, comme il ne s'attarda pas plus sur cette rencontre. Sa proie avait certes détalé, mais son odeur était encore bien pressante, lui offrant une piste fraiche pour une traque affriolante, nul doute qu'il pouvait encore reprendre la chasse. Alors, sans plus de cérémonie, il fléchit légèrement les pattes arrière et, d'un grand saut, bondi par-dessus la divinité qu'il lui fessait face. Si la voltige était impressionnante, le loup n'avait pourtant risqué de passer trop près de la chasseuse, préfèrent éviter ses dagues acérer, quitte à ne pas lui faire aussi peur que voulut.

La bête reprit sa course sans attendre, suivant la délicate odeur de peur des cervidés tout en ce demandant distraitement si la biche était resté auprès du cerf. Il l'espéra, ainsi le plaisir de les dévorer n'en sera que plus grand. C'était son truc de boulotter les autres...
code by lizzou × gifs by tumblr


Le loup Fenrir marchera la gueule béante, la mâchoire inférieure rasant la terre et la mâchoire supérieure touchant le ciel et il l'ouvrirait davantage encore s'il y avait la place. Le loup engloutira Odin, et telle sera sa mort × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La chasse pousse les prédateurs dans les bois / Flashback [Artémis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chasse pousse les prédateurs dans les bois / Flashback [Artémis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fall of Olympus :: Archives de la ville :: Archives de la Ville :: RP Terminés-
Sauter vers: